Un journaliste algérien libéré de prison après six mois – Channels TV

Photo d’archives du journaliste algérien Raba Karej. Crédit : entreprise de pardon

Le journaliste algérien Raba Karache a été libéré de prison mardi après avoir purgé six mois de prison pour « diffusion de fausses nouvelles », a rapporté son journal Liberté.

Dans le désert du sud du pays, « Notre correspondant Raba Karache est de nouveau libéré après six mois à la prison de Tamanrajset », a-t-il indiqué sur son site Internet.

Le 11 octobre, la cour d’appel a condamné Karese à six mois d’emprisonnement et six mois de suspension, soit une réduction de deux mois par rapport à sa peine initiale.

Sa libération est intervenue alors qu’il avait déjà purgé une peine plus lourde lors de son procès et de son appel.

Kareche a été arrêté en avril après que Berber ait dénoncé les Touaregs, une minorité qui se plaignait depuis longtemps d’une marginalisation économique et sociale.

Il a été suspendu le 12 août pour 8 mois et quatre mois pour « diffusion de fausses informations pouvant porter atteinte à l’ordre public ».

Il a été accusé d’avoir fait des déclarations incitant « à la division et à la haine au sein de la communauté ».

« J’ai été victime d’une grave injustice », a déclaré Liberté en sortant de la prison.

« Je n’ai rien fait d’autre que mon travail de journaliste. »

L’Algérie se classe 146e sur 180 pays dans le classement de la liberté de la presse pour Journalistes sans frontières.

READ  Pénurie d'eau à Magrep

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *