Vaccin COVID-19 de l’OMS dans la Région africaine – Bulletin mensuel, mars 2022 – Algérie

Résumé

Depuis l’adoption de plusieurs groupes de soutien de pays alliés en janvier 2022, il y a eu de bons progrès dans l’absorption des vaccins et le boom dans la région africaine.
Pays ayant signalé une augmentation des vaccinations en février et/ou mars, Mozambique, Éthiopie,
La couverture vaccinale a considérablement augmenté en Ouganda, au Kenya et au Ghana. En février et mars 2022, l’Éthiopie a lancé une deuxième série de campagnes de vaccination de masse, qui ont encore augmenté la couverture vaccinale contre le COVID-19 dans le pays, avec plus de personnes recevant leur deuxième dose, avec plus de personnes commençant par leur première dose et augmentant encore. Tailles des boosters.
Les Seychelles et Maurice ont dépassé l’objectif de vacciner complètement 70 % de leur population d’ici la fin décembre 2021. Quatre pays – le Rwanda, le Botswana, Cabo Verde et le Mozambique – sont sur la bonne voie pour atteindre cet objectif. 70% de leur population d’ici fin décembre 2021.
Cependant, il y a des défis. Dans la région africaine, 12,8 % de la population était complètement vaccinée au 27 mars 2022 (10,2 % fin février 2022), contre 57,5 ​​% dans le monde. Treize pays, dont les deux pays les plus peuplés de la région (République démocratique du Nigéria et Congo), n’ont pas complètement vacciné 10 % de leur population.
L’installation COVAX continue d’être la principale source de vaccins administrés dans la région africaine, représentant 68 % des doses reçues.
Le taux d’absorption des vaccins obtenus est globalement sous-optimal, avec seulement 54,9% des doses obtenues administrées. Vingt-quatre pays (52%) sur 46 ont donné moins de 50% des doses reçues. Le nombre de vaccins administrés en février 2022 a augmenté de 23 % par rapport à janvier 2022, mais le nombre de vaccins administrés en mars 2022 a diminué de 35 %.
En moyenne, 8 271 347 doses par semaine ont été administrées en mars 2022 contre 12 734 357 doses par semaine en février 2022.
Pour continuer à atteindre l’objectif de 70 %, la région a besoin de multiplier par douze le nombre de doses hebdomadaires à administrer d’avril 2022 à juin 2022.
Trente et un pays sur 46 ont enregistré des doses périmées. Le pourcentage de doses périmées reçues était de 1,7 % dans 31 pays et de 0,9 % dans l’ensemble de la région africaine.
À la suite de campagnes de vaccination de masse, l’OMS a enregistré une augmentation des niveaux administratifs en février 2022 dans neuf des 20 pays prioritaires de la région africaine (République démocratique du Congo, Éthiopie, Kenya, Guinée-Bissau, Madagascar, Soudan du Sud , Ghana, Ouganda et Tanzanie). Cependant, à l’exception du Mozambique, du Mali et du Burundi, en mars 2022 (Ghana, Cameroun et Soudan du Sud) seules trois personnes continuaient d’enregistrer une augmentation des vaccinations. Cela montre la nécessité de maintenir l’élan de la vaccination entre les campagnes de vaccination de masse. Il est important que les pays intensifient les activités visant à promouvoir l’utilisation continue des sites de vaccination des formations sanitaires et à mettre en œuvre l’approche vaccinale initiée par le prestataire dans les formations sanitaires. En janvier 2022, l’OMS, l’UNICEF et Gavi, l’alliance du vaccin, ont lancé le Partenariat pour la distribution de vaccins contre la COVID-19 (CoVDP) en tant qu’initiative intergouvernementale. Il créera des ressources aux niveaux mondial, régional et local pour accélérer la couverture vaccinale dans les pays qui ont besoin d’aide. CoVDP adhère aux principes d’un groupe de pays, d’un plan, d’un budget et d’un groupe de soutien. En mars 2022, des appels de pays approfondis ont été passés avec le Nigéria, l’Éthiopie, le Kenya, la République démocratique du Congo, le Burkina Faso, le Nigéria et la Sierra Leone pour discuter des questions liées au financement d’urgence, identifier les sources de financement et améliorer et améliorer planification opérationnelle. Prestation de services de vaccins. Au premier trimestre 2022, des améliorations ont été constatées en matière de vaccination et de couverture dans toute la région, grâce au déploiement des groupes de soutien multipartenaires de l’OMS AFRO aux pays, qui a débuté en janvier 2022. Malgré les défis, cette initiative en partenariat avec le CoVDP promet de continuer à améliorer l’absorption et l’augmentation des vaccins, et à faire progresser de nombreux pays de la région vers l’objectif de 70 %.

READ  Le patron britannique Jones se méfie de la France "de premier ordre"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.