Victor Wimpanyama « a hâte » de voir la confrontation entre la France et les Etats-Unis aux JO de Paris

PARIS (AP) – Victor Wimpanyama joue contre les meilleurs noms du jeu pour les San Antonio Spurs de la NBA. Et il a hâte de faire de même pour la France aux JO de Paris.

Le rookie de l’année NBA a été interrogé jeudi sur la possibilité de disputer la finale entre la France et les Etats-Unis et éventuellement de rivaliser avec LeBron James et Stephen Curry pour l’or dans sa ville natale.

« J’ai hâte de les affronter, ce sera un match très excitant », a déclaré Wembanyama lors d’une conférence de presse à Paris. « En tant que basketteur, c’est aussi un rêve de jouer contre l’équipe américaine et même contre tous ces joueurs, toutes ces légendes. »

Les États-Unis ont battu la France 87-82 en finale aux Jeux olympiques de Tokyo il y a trois ans.

Mais cette fois, la France a Yambanayama, 20 ans et qui fait ses débuts olympiques. Il est la plus grande star de l’équipe de France et occupe le centre de toutes les attentions, sur et en dehors du terrain.

« Je pense que c’est la plus grande compétition pour un athlète. Mais je la traiterai comme toute autre chose dans ma vie : le plaisir sportif », a déclaré Wimbanyama.

Pour le sélectionneur de la France Vincent Collet, c’est un plaisir sportif d’avoir Wembanyama et son compatriote star de la NBA Rudy Gobert, quatre fois joueur défensif de l’année, perturbant les attaques adverses.

« Si nous voulons réaliser notre rêve, nous devons faire preuve d’une défense exceptionnelle », a déclaré Collett, qui sera assisté du nouvel entraîneur des Cleveland Cavaliers, Kenny Atkinson.

READ  L'action EDF baisse après le plan de restructuration des marques en France

La France, qui n’a jamais remporté de médaille d’or olympique en basket-ball, doit effectuer sa première séance d’entraînement complète vendredi à Paris. Il est prévu de disputer six matches amicaux en juillet.

Les joueurs manqueront la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques le 26 juillet car la France doit jouer son premier match le lendemain à Lille, à 220 kilomètres (136 miles) au nord de Paris, où se dérouleront les matches de la phase de groupes du tournoi à 12 équipes. détenu.

« Victor devrait arriver à Lille vers trois ou quatre heures du matin s’il participe à la cérémonie. Cela interromprait sa préparation pour les Jeux », a déclaré le porte-parole de l’équipe de France, Fabrice Canet.

La France ne connaît pas encore son premier adversaire, puisqu’elle sera la semaine prochaine vainqueur du dernier tournoi de qualification. Le pays hôte affrontera ensuite le Japon et l’Allemagne, championne du monde, dans le groupe deux.

L’équipe de France, qui joue devant ses supporters, est considérée comme l’une des équipes les plus fortes, aux côtés des États-Unis, du Canada, de la Serbie et de l’Allemagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *