5 choses que nous avons apprises du dernier match aller des éliminatoires de la CAN

Vendredi, quatre équipes arabes ont participé au match aller des éliminatoires de la Coupe du monde d’Afrique. Une place dans le plus grand tournoi de la planète n’est plus qu’à 90 minutes. Voici cinq choses que nous avons apprises à Arab News.

1. Malgré la courte victoire, l’Égypte est sur le chemin de la revanche

Après la finale de la Coupe d’Afrique des Nations du mois dernier, que le Sénégal a remportée aux tirs au but après 120 minutes sans buts, ce fut un match toujours difficile. Le but est venu tôt et a été le résultat d’un moment de qualité de l’Egypte. Une belle passe d’Amr Al-Soulia a trouvé Mohamed Salah dans une zone bondée et un tir instinctif de la star de Liverpool a rebondi sur la barre transversale et est tombé dans les filets du défenseur Salio Sis.

Les deux équipes ont eu l’occasion devant 75 000 spectateurs au Caire, mais elles se dirigent maintenant vers le Sénégal pour assister au match retour. Tout peut arriver, mais avec des cibles extraterrestres en Afrique toujours utilisées et Carlos Queiroz sur la touche, l’Égypte considérera ses chances. L’entraîneur est doué pour garder les choses serrées, comme il l’a montré lors de la Coupe d’Afrique des Nations lorsque son équipe n’a concédé que deux buts pendant tout le tournoi.

L’ancien patron du Real Madrid ne se souciera pas du tout de la valeur du divertissement mercredi, il s’agira d’obtenir cette feuille blanche. Le Sénégal peut avoir une soirée frustrante devant ses fans et c’est exactement ce que visera l’Egypte, et maintenant ils ont quelque chose à protéger.

READ  FINAL FANTASY® IX sera adapté pour la première fois en série animée

2. L’Algérie ne doit pas répéter ses erreurs récentes

La pression était sur l’Algérie et son entraîneur Djamel Belmadi avant le déplacement au Cameroun. Une victoire 1-0 était ce dont ils avaient besoin, non seulement pour mettre l’Afrique du Nord en bonne position pour le match retour, mais pour restaurer la confiance et l’optimisme après l’horrible Coupe d’Afrique des Nations. L’Algérie est entrée dans le tournoi en tant que championne en titre et les deux candidats n’ont été éliminés qu’à partir de la phase de groupes.

Ce fut une prestation professionnelle et brillante à Douala avec Islam Slimani, déjà meilleur buteur des éliminatoires, de la tête sur l’unique but du match à cinq minutes de la fin de la première mi-temps. Le Cameroun à domicile a toujours représenté un test difficile, mais l’Algérie a défendu comme une seule unité, surmontant près de 2 000 supporters, et a travaillé dur pour limiter les chances des hôtes. C’était, selon Belmadi, « un spectacle héroïque ».

Un niveau de performance similaire devant les supporters locaux mercredi prochain enverra les Desert Foxes sur la plus grande scène, après avoir raté la Russie.

3. Le Maroc et Halilhodzic poussent un soupir de soulagement

Le match nul 1-1 contre la RD Congo est un bon résultat pour le Maroc et les supporters, joueurs et entraîneur Vahid Halilhodzic seront très soulagés. L’équipe marocaine a bien commencé, mais les hôtes ont pris les devants après seulement 12 minutes et la confiance a augmenté.

Le Maroc a eu du mal à contrôler le milieu de terrain et a été réduit pendant de longues périodes pour tirer des balles hautes vers l’avant. Lorsque Ryan Mamey a tiré un penalty au-dessus de la barre au début de la seconde période, cela ne ressemblait pas à leur soirée. A 20 minutes de la fin du match, Halilhodzic, très critiqué pour sa dispute avec les deux stars Hakim Ziyech et Nasir Mazraoui, affrontait Tariq Tsodali et Ayoub Al Kaabi. Cinq minutes plus tard, les deux se sont combinés pour marquer un superbe but alors que le long tir de Kaabi pour Tisodali a touché le filet pour la première fois.

READ  Rapports des médias français : Iris Knobloch est candidate au poste de Maire de Cannes | Nouvelles

Ce remplacement a peut-être sauvé la rencontre du Maroc.

4. La Tunisie fait le job au Mali mais l’aurait emporté par un nul

Après une importante victoire 1-0 à l’extérieur lors du match aller, la Tunisie ne laissera pas beaucoup d’attention à Moussa Sissoko, mais ils devraient le faire. Le défenseur malien de 21 ans a marqué le seul but du match après 36 minutes. Sa passe en retrait depuis l’extérieur de la surface était de trop et le gardien n’a pas pu y arriver. À peine quatre minutes plus tard, le joueur du Standard Liège a été condamné à vaincre Seif El Din El Jaziri et a été montré consécutivement en rouge. Depuis lors, c’est un défi difficile pour le Mali lors d’une chaude soirée à Bamako.

La Tunisie sentira qu’elle aurait dû marquer plus de buts et qu’elle a les chances de le faire. Rentrer à la maison avec une attelle d’oreiller suffira à coup sûr. Alors que les Aigles de Carthage sont aux commandes, ils ont encore du travail à faire.

5. Bonne nuit en général

Les résultats des quatre équipes arabes ont été très bons et il y a de l’optimisme dans les matches retour. Il n’est pas exclu que les quatre arrivent au Qatar plus tard cette année. Ce serait une réalisation spéciale que quatre équipes arabes d’Afrique rejoignent l’Arabie saoudite et le Qatar en finale de la Coupe du monde – et il est toujours possible qu’une équipe des Émirats arabes unis, d’Irak et du Liban se qualifie pour les matches de barrage.

READ  Jisoo de BLACKPINK ne sort pas avec un joueur de football - Manille Newsletter

Bien sûr, il reste encore beaucoup à faire avant cela, mais dans la première moitié de ces éliminatoires de la Coupe du monde, il est sûr de dire que les entraîneurs des équipes arabes demanderont à leurs joueurs de produire plus de la même chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.