Algérie: Au cinquième jour de la campagne électorale, les candidats aux législatives réclament un taux de participation élevé

Algérie – Les candidats aux partis indépendants et aux listes pour les élections législatives du 12 juin, au cinquième jour de la campagne électorale, ont appelé les citoyens à se rendre en grand nombre aux urnes. Selon eux, la forte participation électorale aux prochaines élections aiderait le pays à «relever les défis».

Le chef du Parti du nouveau front algérien, Jamal Ben Abdelsalem, à Tissemsilt (200 km à l’ouest d’Alger) a déclaré que les prochaines élections législatives constituent un “choix stratégique” et une “étape décisive dans la construction de la nouvelle Algérie et de ses institutions”, pour un vote collectif le 12 juin.

Il a ajouté que le Front de libération nationale avait refusé de jouer des rôles secondaires et entendait “maintenir sa position de force politique de premier plan dans le pays”.

Le chef du Mouvement réformiste, Fali al-Ghwaini, à Béchar (à 1 000 km au sud d’Alger) a déclaré que son parti politique avait proposé un programme comprenant «des propositions sérieuses et responsables pour vraiment répondre aux préoccupations des citoyens».

Le secrétaire général du Rassemblement national démocratique, Tayeb Zaitouni, a appelé à Guelma la mise en place d’un nouveau système de gestion des communautés locales, qui “donnerait plus de pouvoirs aux élus et les protégerait”.

À Umm El Bouaghi, le chef du Parti du Front pour la justice et le développement, Lakhdar Benkhlaf, a souligné la nécessité de “diversifier l’économie nationale afin de mettre fin à la dépendance vis-à-vis des revenus pétroliers et gaziers en trouvant des alternatives et en s’efforçant de résoudre le problème des” citoyens ‘ pouvoir d’achat. “

READ  Deux ans plus tard, le mouvement algérien se prépare à une renaissance

La plupart de ces candidats ont expliqué leurs différents programmes électoraux à travers les réseaux sociaux et les activités locales, soulignant notamment la nécessité d’aller voter le 12 juin, afin de jeter les bases d’une nouvelle Algérie centrée sur des compétences capables de développer les communautés locales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *