Algérie : Forte affluence pour la grève générale

(ANSAMED) – ALGER, 26 avril – Une grève de deux jours organisée par 29 syndicats du secteur public pour exiger une augmentation du pouvoir d’achat et une révision des salaires et des primes a été enregistrée en Algérie, Messaoud Boudiba, coordinateur du CNAPEST, le plus grand syndicat algérien du domaine de l’éducation, a déclaré à l’agence Ansamed au téléphone. Il a souligné la forte participation à la grève, en particulier dans le secteur scolaire.

Boudiba, qui était présent ce matin dans la province côtière de Boumerdès, à l’est d’Alger, a déclaré avoir constaté une forte participation à la grève dans divers secteurs, tels que les administrations locales, la formation professionnelle et les universités. Dans la banlieue Est d’Alger, certaines écoles sont restées fermées.

Le ministère algérien du Travail a critiqué les jours précédant la grève générale convoquée les 26 et 27 avril, soulignant qu’elle avait été lancée par des syndicats illégaux non reconnus par les autorités. Elle a ajouté que la Fédération fédérale algérienne (qui a déclaré la grève) n’a pas reçu la déclaration constitutionnelle lui permettant d’exercer légalement son activité, car son dossier n’est pas conforme à la législation relative à l’exercice du droit syndical. Ainsi, le ministère a déclaré que la Confédération avait agi en violation de la loi.

La Fédération algérienne a stimulé la grève par la nécessité de l’intervention du gouvernement pour lutter contre la détérioration du pouvoir d’achat face à la vague sans précédent de hausse des prix. Il y a plusieurs mois, l’Algérie a enregistré une forte croissance des prix de nombreux aliments de grande consommation, dont certains sont rares, comme les huiles nutritionnelles, le lait et le blé, et la situation s’est aggravée avec le mois sacré du Ramadan.

READ  Le taux de chômage au Tennessee et les demandes initiales ont augmenté malgré l'amélioration de l'économie

Le 10 mars, la présidence algérienne a décidé d’augmenter rétroactivement les pensions pour les années 2021 et 2022 de taux compris entre 2 et 10 % (ANSAMED). (Ansa).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.