Algérie: la FAO et l’Office national de développement économique et de développement s’accordent sur la gestion durable du massif du Beiban

Bien que les aires protégées ne couvrent que 165 361 hectares en Algérie, soit 0,7% du territoire national, le gouvernement de ce pays d’Afrique du Nord veut développer ses espaces naturels. Dans ce cadre, l’Observatoire National de l’Environnement et du Développement Durable (ONEDD) a lancé le Projet de Gestion Intégrée des Forêts et de la Biodiversité dans les Monts Biban, situés dans la partie nord de l’Algérie.

L’initiative sera mise en œuvre en partenariat avec l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) jusqu’en décembre 2025 dans cette chaîne de montagnes qui culmine à 1 862 mètres d’altitude entre les États de Bordj Bou Arrej et Bejaia.

D’un coût total de 3,2 millions de dollars (plus de 450 milliards de dinars algériens), le projet financé par le FEM vise à améliorer la production agricole dans les terres montagneuses et à former les populations locales à mieux utiliser les ressources naturelles. Grâce à l’appui technique de la FAO. L’agence onusienne en Algérie est représentée par Irina Kopelvatskaya-Ptod.

En fin de compte, le projet de gestion intégrée des forêts et de la biodiversité des monts Biban renforcera l’économie circulaire dans les municipalités de Thinyat al-Nasr et Egil Ali, ainsi que « Développement de l’écotourisme, de l’agroforesterie et de l’artisanat durable », Karim Arab, directeur général de l’ONEDD explique.

Lire aussi Algérie : à Alger, la décharge d’Oued Smar transformée en espace vert

L’Algérie est le pays du bassin méditerranéen où l’état de la biodiversité est le plus préoccupant, avec plus de 3 660 espèces animales et végétales menacées, selon le Centre algérien pour la valorisation des ressources biologiques (CNDRB). La perte de biodiversité est due à la sécheresse, à la fonte des neiges, aux incendies et aux activités humaines (chasse et braconnage).

READ  L'ONS organise un atelier de formation pour la 79ème enquête socio-économique

Benoît Evan et Nancy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.