Dernières éliminatoires de la Coupe du monde féminine : l’Espagne, la France et la Suède en finale | Euro féminin de l’UEFA

Les éliminatoires européennes pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023 sont en cours, jusqu’au 6 septembre 2022.

Le record de 51 concurrents est divisé en six groupes de six et trois groupes de cinq. Ils concourront pour neuf places en direct dans la finale, ainsi que pour la possibilité de jouer pour les deux autres places européennes, ainsi que pour les finales en Australie et en Nouvelle-Zélande, où ils participeront aux barrages inter-confédération.

Qualification européenne jusqu’à présent

France (vainqueur du Groupe I)
Espagne (vainqueur du groupe B)
Suède (vainqueur du groupe A)


Comment ça fonctionne

  • Les vainqueurs des neuf équipes qualifiées accéderont directement aux finales en Australie et en Nouvelle-Zélande du 20 juillet au 20 août 2023.
  • Les deuxièmes de groupe participent aux éliminatoires de l’UEFA en octobre 2022.
  • Lors des play-offs, les trois meilleurs deuxièmes seront directement relégués au 2e tour. Les six autres finalistes s’affrontent dans trois barrages à une jambe lors de la première manche.
  • Les trois vainqueurs du tour 1 et les trois équipes directement qualifiées pour le tour 2 s’affronteront dans les barrages ponctuels déterminés par tirage au sort.
  • Les deux vainqueurs des barrages se qualifieront pour la finale dans le meilleur classement (selon le niveau du groupe de qualification et les résultats des barrages du deuxième tour).
  • Le vainqueur restant des barrages participera aux barrages interconfédérations en Australie et en Nouvelle-Zélande du 17 au 23 février 2023.

Tous les matchs

Comités d’admissibilité


La Suède a fait match nul avec l’Irlande et s’est qualifiée pour la finaleDossier sportif

Groupe A : Suède (éligible), Finlande, République d’Irlande, Slovaquie, Géorgie

  • Kosovare Aslani a égalisé en 11 minutes, tirant la Suède 1-1 contre la République d’Irlande et le point dont ils ont besoin pour maintenir leur record de qualification pour chaque finale de Coupe du monde. Dans le match pour la deuxième place, la Finlande a battu la Géorgie 6-0, deux points devant l’Irlande. La Slovaquie a trois points de retard.

Groupe B : Espagne (qualifications), Écosse, Hongrie, Ukraine, Îles Féroé

  • Jenny Hermoso a inscrit un doublé pour donner l’avantage 2-0 à l’Espagne en Ecosse, qui compte un point d’avance sur la Hongrie. L’Ukraine affrontera l’Ecosse et la Hongrie les 24 et 28 juin, respectivement, avec deux matches en moins et six points dans le second.

Groupe C : Islande, Pays-Bas, République tchèque, Biélorussie, Chypre

  • L’Islande s’est imposée 1-0 en République tchèque, un point devant les Pays-Bas, invaincus, qui ont mené le groupe lors de la décision de la phase de groupes le 6 septembre. La République tchèque est deuxième, à neuf points, lors d’un match contre la Biélorussie le 28 juin. Vivian Midema, des Pays-Bas, est l’homme derrière le record de 32 buts de Julie Fleeting en qualifications pour la Coupe du monde.
L'Angleterre célèbre les débuts de Lauren Hampin en Irlande du Nord


L’Angleterre célèbre les débuts de Lauren Hampin en Irlande du NordFA via Getty Images

Groupe D : Angleterre, Autriche, Irlande du Nord, Luxembourg, Macédoine du Nord, Lettonie

  • La progression tranquille de l’Angleterre s’est poursuivie alors qu’elle remportait l’Irlande du Nord 5-0 pour la huitième victoire consécutive. Ils ont battu l’Autriche 8-0 contre la Lettonie, qui a une avance de cinq points lors de son match en Autriche le 3 septembre. Bien qu’elles aient établi un nouveau record d’arrivées de 15 348 à Belfast contre l’Angleterre, les deux premières sont fermement en barrages au moins avec leurs rivales mutuelles de l’UEFA Women’s EURO 2022 Groupe A, l’Irlande du Nord.

Groupe E : Danemark, Russie*, Bosnie-Herzégovine, Monténégro, Malte, Azerbaïdjan

*La Russie a suspendu jusqu’à nouvel ordre

  • Le Danemark compte huit victoires consécutives après sa victoire du 2-0 avril sur Malte et l’Azerbaïdjan. Au Monténégro, la Bosnie-Herzégovine s’est imposée 2-0 et a devancé ses hôtes.
Ada Hegerberg a réussi un triplé avec un retour en Norvège contre le Kosovo


Ada Hegerberg a réussi un triplé avec un retour en Norvège contre le KosovoNTB / AFP via Getty Images

Groupe F : Norvège, Belgique, Pologne, Albanie, Kosovo, Arménie

  • Quand Ada Hegerberg est retourné en Norvège, il a réussi un triplé pour donner au Kosovo une victoire 5-1 et une victoire 2-1 sur la Pologne pour prendre les deux premières places et une avance de trois points sur la Belgique, qui a battu les leaders invaincus 6 -1. Quatre buts de Tessa Wullert, désormais la meilleure buteuse de l’équipe à 15 ans. C’était un match court entre Adriana Martin pour 2011 et les éliminatoires de la Coupe du monde féminine d’Europe du Midemo pour 2015, et deux buts de Célia Šašić pour l’EURO féminin 2013 après le record de l’ensemble des qualifications féminines de l’UEFA. La Belgique accueille la Norvège le 2 septembre, égalant le score de 4-0 de leur défaite en octobre à Oslo à n’importe quel bris d’égalité en tête-à-tête. La Pologne est deuxième avec cinq points et deux matchs à jouer.

Groupe G : Italie, Suisse, Roumanie, Croatie, Lituanie, Moldavie

  • La regrettée Cristiana Girelli a marqué la victoire 1-0 de l’Italie sur la Suisse et Azure a pris la première place. Depuis novembre, l’Italie a perdu 2-1 contre la Suisse, et leur parcours parfait s’est soldé par une défaite 1-1 contre la Roumanie lors du match aller du match aller en avril. Ils ont battu la Roumanie 1-0 en Croatie, à six points d’un match en Suisse.
La Serbie bat l'Allemagne 3-2


La Serbie bat l’Allemagne 3-2Getty Images

Groupe H : Allemagne, Serbie, Portugal, Turquie, Israël, Bulgarie

  • Après le 17 juin 1998, l’Allemagne a battu Joanna Dumzanovic du Bayern 2-2 en Serbie mardi, leur refusant une chance d’atteindre la finale avec deux matchs en tant que double championne. Aller. La Serbie a trois points de retard sur l’Allemagne, et si elle termine par un match nul, elle aura un avantage de différence de buts face à face sur l’équipe classée deuxième. Le Portugal, troisième, a battu la Bulgarie 3-0 pour rester à moins de deux points de l’arrivée de la Serbie le 2 septembre.

Groupe I : France (éliminatoires), Pays de Galles, Slovénie, Grèce, Kazakhstan, Estonie

  • La France s’est imposée 2-1 au Pays de Galles puis Delphine Cascarino 1-0 contre la Slovénie pour assurer une place aux Bleus. Le Pays de Galles s’est imposé 3-0 au Kazakhstan et est revenu à la deuxième place avec deux points d’avance sur la Slovénie. Après la victoire 3-0 de la Grèce sur l’Estonie, la Grèce est à nouveau à un point. Le Pays de Galles affrontera la Grèce et la Slovénie en septembre.

Faits sur l’équipe

  • L’Allemagne vise à poursuivre ses victoires en 2003 et 2007.
  • La Norvège est le seul autre champion du monde européen à avoir gagné en 1995.
  • Les Pays-Bas ont terminé deuxièmes en 2019.
  • La Suède a remporté sa deuxième médaille d’argent olympique consécutive en août ; Ils ont terminé deuxièmes contre l’Allemagne en 2003 et ont remporté le bronze de la Coupe du monde en 2019.
  • Chypre fait ses débuts à la Coupe du monde féminine.
  • L’équipe luxembourgeoise participe pour la première fois au tour complet de qualification.
  • EURO féminin de l’UEFA 2022 du 6 au 31 juillet : Autriche, Belgique, Danemark, Angleterre (hôte), Finlande, France, Allemagne, Islande, Italie, Pays-Bas (titulaires), Irlande du Nord, Norvège, Russie*, Espagne, Suède, Suisse. * La Russie a été suspendue jusqu’à nouvel ordre.

Rendez-vous

Statut de l’équipe qualifiée
16–21 septembre 2021
21–26 octobre 2021
25–30 novembre 2021
23 février 2022
7–12 avril 2022
23–28 juin 2022
1–6 septembre 2022

Barrages de l’UEFA
3–11 octobre 2022

Finales : répartition continentale / équipes qualifiées

Chefs d’orchestre : 2 (Australie, Nouvelle-Zélande)
AFC : 5 (Chine, Japon, Philippines*, Corée du Sud, Vietnam*)
CAF : 4
CONCACAF : 4
Conmépol : 3
UEFA : 11 (France, Espagne, Suède)
Barrages Inter-Confédération : 3

* Introduction

Play-offs interconfédérations

Le tournoi à dix équipes se tiendra en Australie et en Nouvelle-Zélande du 17 au 23 février 2023 pour déterminer les trois derniers finalistes.

Allocation continentale / concurrents
AFC : 2 (Taipei chinois, Thaïlande)
CAF : 2
CONCACAF : 2
Conmépol : 2
OFC : 1
UEFA : 1

Les équipes seront divisées en trois groupes : deux des trois équipes et un des quatre, qui seront départagés par le classement FIFA. Les trois équipes disputeront des matchs à élimination directe, chaque vainqueur se qualifiant pour la finale. Par équipes de deux à trois équipes, l’équipe classée affrontera le vainqueur de la demi-finale entre les deux autres pays directement après la finale (après un match amical contre l’Australie ou la Nouvelle-Zélande).

READ  La France impose le lock-out à Paris alors que les variations se propagent

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.