Des experts de 70 pays participeront à la Conférence des Nations Unies sur les objectifs de développement durable à RUDN

L’Université russe de l’amitié des peuples (RUDN) accueillera la 2e Conférence scientifique internationale des étudiants et des jeunes scientifiques « Pour le développement durable de la civilisation : coopération, science, éducation et technologie (La voie de l’Afrique vers les 17 objectifs de développement durable : une approche intégrée) » du 21 au 24 novembre. Le thème principal du prochain événement est « 17 objectifs de développement durable pour la région africaine 2030 ».

BRICS TV est le principal partenaire média de la conférence.

L’événement PFUR sur les Objectifs de Développement Durable réunira 1 500 experts de 70 pays. La participation a déjà été confirmée par les ministres de l’Algérie, de la Namibie, de la Sierra Leone et de l’Éthiopie, ainsi que par d’éminents scientifiques internationaux du Brésil, de l’Allemagne, de la Zambie, de l’Inde, de l’Indonésie, du Maroc, de l’Éthiopie, de l’Afrique du Sud et d’autres pays.

Le programme de la conférence comprend 13 sections sur les 17 objectifs de développement durable. Les principales pistes thématiques sont la biosphère, la société, l’économie, la politique, le droit et les partenariats.

Le but de cet événement est de permettre à la communauté scientifique d’experts et de jeunes de discuter des questions prioritaires de notre époque, des problèmes et défis, des tendances et des orientations potentielles pour le développement de l’Afrique, ainsi que de sensibiliser aux objectifs mondiaux de développement durable pour l’humanité.

Des scientifiques, des ministres, des chefs d’entreprise et des dirigeants d’organisations de la société civile présenteront les résultats de leurs recherches et les meilleures pratiques pour relever les défis de l’humanité moderne dans les domaines de l’environnement, de l’agriculture, de l’urbanisme et de la santé.

READ  Verrouillage turc pour ralentir le virus avant la finale de la Ligue des champions

L’expérience du Maroc et de la Jordanie démontrera le potentiel des systèmes de traitement de l’eau potable. Le Brésil partagera ses recherches sur les pêcheries propres et la Tunisie soulèvera la question de la pollution par les particules fines de caoutchouc. Les experts apporteront des solutions aux problèmes de la désertification des sols, de la résistance des virus aux antibiotiques, de l’étalement des banlieues dans les grandes villes, de la hausse des prix des légumes et de l’épidémie d’analphabétisme.

Les conférenciers invités comprennent Irina AbramovaDirecteur de l’Institut africain de l’Académie des sciences de Russie ; Kalumbi ShangulaMinistre de la Santé et du Développement social de Namibie ; Ayil TeshomeMinistre de la Santé de l’Éthiopie ; Ramatoulaye WoriLe ministre de l’Enseignement technique et supérieur de Sierra Leone et d’autres personnalités.

Les moyens de relever les défis du continent africain seront explorés plus en détail lors de sessions stratégiques et cadres, ainsi que de discussions autour de trois axes : biosphère, société et économie, politique, droit et partenariats.


Chemin « Biosphère ».

Des experts d’Algérie, du Brésil, du Burundi, d’Égypte, de Gambie, du Maroc, d’Indonésie, de Jordanie, de Tunisie, d’Ouganda, d’Afrique du Sud, de Zambie et de Zambie discuteront de la manière de traiter les eaux usées, de prévenir la faim en Afrique, de lutter contre le réchauffement climatique et des contraintes pour y parvenir. promouvoir le changement climatique. L’énergie verte dans la région.


Parcours « communautaire ».

Des scientifiques d’Algérie, d’Angola, du Ghana, de Guinée-Bissau, d’Égypte, de Zambie, de Madagascar, du Mali, du Maroc, de Namibie, du Nigeria, de la République du Congo, de Tanzanie et d’Éthiopie partageront comment prévenir la discrimination, équilibrer les intérêts et attirer les investissements. Atteindre les principaux objectifs de développement durable et répondre aux besoins des systèmes de santé dans les pays aux conditions climatiques difficiles.

READ  Les démocrates du Sénat adoptent le paquet budgétaire, grande victoire pour Biden | Actualités économiques et commerciales


Parcours « Économie, Politique, Droit, Partenariats ».

Des spécialistes d’Algérie, d’Angola, du Burundi, de Guinée Bissau, d’Inde, d’Iran, du Yémen, du Kenya, de Côte d’Ivoire, de Namibie, du Sénégal, du Soudan, de Tanzanie et d’Éthiopie analyseront quelles niches les pays africains peuvent occuper dans la production mondiale, comment l’interaction avec l’Asie contribuer à résoudre les problèmes de développement durable et à déterminer comment les énergies alternatives peuvent être utilisées dans les infrastructures du continent.

Regarder
site Web pour plus de détails.

Cette année, le réseau international TV BRICS a signé un accord de coopération avec RUDN (PFUR) visant à promouvoir une image positive de l’enseignement supérieur et de la science russes dans les pays BRICS.

Les deux parties participent à la production conjointe de contenus vidéo, au développement et à l’expansion de la coopération internationale en matière de jeunesse/initiatives internationales de jeunesse d’importance sociale et à la promotion des réalisations universitaires dans le domaine de l’information des pays BRICS+ afin d’échanger des expériences et d’établir contacts entre les universités des cinq pays. des pays.

image:
IStock

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *