Des milliardaires, dont Eric Schmidt, investissent 300 millions de dollars dans des organisations à but non lucratif, la dernière initiative de la France pour rattraper son retard sur l’IA.

Eric Schmidt, ancien PDG de Google. Nathan Lane/Bloomberg via Getty Images

Les milliardaires Xavier Neel, Rodolphe Saadé et Eric Schmidt ont annoncé la création d’un nouveau laboratoire de recherche en intelligence artificielle à but non lucratif à Paris, marquant la dernière initiative de la France pour développer une technologie souveraine d’IA.

Iliad de Niel et CMA CGM SA de Saadé investiront chacun 100 millions d’euros (108 millions de dollars), ont déclaré les deux hommes d’affaires au panel AI-Pulse. Conférence Vendredi à Paris. L’ancien PDG de Google, Eric Schmidt, qui a assisté à l’événement, investira un montant non divulgué via Schmidt Ventures.

Le laboratoire, appelé Kyutai, générera 300 millions d’euros de financement total et de recherche open source, ont indiqué les investisseurs. Certains de ses scientifiques travaillaient auparavant chez Google et MetaPlatforms Inc. d’Alphabet Inc.

La France cherche des moyens de prendre pied dans l’IA alors que les pays rivalisent pour exploiter la technologie émergente pour la croissance et l’influence économiques. Les géants américains de la technologie tels que Microsoft Corp., Google et Amazon.com Inc. investissent des milliards de dollars pour développer l’IA, sapant ainsi les efforts européens.

Neil et Saade sont tous deux des graines Investisseurs Dans le très animé Mistral AI, une startup d’intelligence artificielle fondée en septembre de cette année Publié Son premier modèle de langage majeur. Ils ont investi dans Poolside AI, dont les fondateurs américains ont choisi Paris comme base.

CMA CGM, qui est un Déclin Dans le secteur du transport maritime, l’entreprise prévoit d’utiliser l’IA pour améliorer ses opérations, ses ressources humaines et ses outils de communication avec les clients, a déclaré une porte-parole de l’entreprise à Bloomberg.

READ  Le Fatah rejette la proposition algérienne de réconciliation palestinienne interne - Middle East Monitor

Plusieurs scientifiques employés par le nouveau laboratoire étaient présents à la conférence de vendredi. L’équipe comprend l’ancien directeur scientifique de Valeo SA Patrick Perez, les anciens Neil Zeghidour et Laurent Mazare – ancien de DeepMind de Google – et les anciens de Meta Hervé Jégou, Edouard Grave et Alexandre Defossez.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *