La France en colère contre le nouvel accord américain face aux ambitions croissantes de la Chine en Asie

Judy Woodruff :

On revient sur la décision de construire des sous-marins nucléaires pour les États-Unis, les Britanniques et l’Australie, qui a provoqué la colère d’un autre Français allié.

La France avait un accord de 40 milliards de dollars avec l’Australie pour construire 12 sous-marins traditionnels. Cet accord est désormais remis en cause.

Je suis accompagné de l’ambassadeur de France aux Etats-Unis, Philippe Etienne.

Monsieur. Ambassadeur, merci beaucoup de vous être joint à nous.

Aux États-Unis, l’administration Biden dit qu’il s’agit de l’Indo-Pacifique, pas de la France.

Alors, pourquoi votre gouvernement est-il en colère ?

Philippe Etienne, ambassadeur de France aux Etats-Unis : Eh bien, c’est un point. Nous sommes également fortement impliqués dans la région Indo-Pacifique.

La France est bien sûr un pays européen, mais nous sommes un pays indo-pacifique. Nous avons des territoires dans l’océan Indien et l’océan Pacifique, nous avons une population, nous avons des forces armées.

Nous avons fourni ou introduit notre propre stratégie indo-pacifique il y a trois ans avec des composantes sécuritaires et militaires, mais avec d’autres composantes.

Nous avons mis à jour cette stratégie. Je sais que l’UE propose sa propre stratégie. Nous sommes donc très actifs. Nous avons également des objectifs d’ordre fondé sur des règles, d’ordre international et de libre circulation et de valeurs démocratiques dans cette région.

Nous sommes donc évidemment déçus de ce qui s’est passé et de la façon dont cela s’est passé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.