La France interdit la vente en ligne de Rolex et lui impose une amende de 91,6 millions d’euros – WWD

Paris – Rolex a été condamnée à une amende de 91,6 millions d’euros pour avoir interdit aux distributeurs agréés de vendre en ligne pendant plus d’une décennie, selon une décision de l’organisme français de surveillance de la concurrence.

Dans son arrêt, la Haute Autorité de la Concurrence a jugé les agissements de l’horloger « graves car ils ferment le canal de commercialisation, nuisant aux consommateurs et aux distributeurs, alors que la distribution en ligne a pris de l’ampleur depuis 15 ans pour les produits de luxe, y compris les montres ».

L’organisme a rejeté l’argument de l’horloger suisse selon lequel l’interdiction des ventes en ligne protège son image et prévient la contrefaçon, qualifiant une telle mesure de disproportionnée. Les concurrents confrontés aux mêmes risques « disposent de solutions (notamment technologiques) » qui leur permettent de vendre en ligne pour lutter contre la contrefaçon et les ventes hors réseau.

Rolex a développé un programme avec l’un de ses détaillants pour « acheter des montres d’occasion en ligne, garantissant leur authenticité », et « ne peut justifier une interdiction totale de vendre ses produits en ligne », poursuit-elle.

L’horloger suisse a été autorisé à contrôler les prix après que l’organisme de surveillance ait estimé que « les éléments de preuve dans cette affaire ne démontraient pas que Rolex France restreignait la liberté de fixation des prix de ses détaillants agréés ».

L’affaire a été portée devant l’entreprise française par le détaillant marseillais Pellegrin & Fils, l’association professionnelle de l’Union de la Bijouterie Horlogerie, ce qui a donné lieu à une perquisition dans les bureaux de Rolex en France.

READ  Don France pour obtenir des conseils parentaux de Gigi Hadid

La Haute Autorité de la Concurrence a déclaré Rolex France, Rolex Holding SA, Rolex SA et la Fondation Hans Wilsdorf « solidairement responsables des amendes ».

En plus de l’amende, l’organisme français de surveillance de la concurrence a demandé à Rolex d’informer tous ses revendeurs agréés des résultats et de publier un résumé de sa décision chaque trimestre dans le journal français Le Figaro en ligne, sous forme imprimée et dans le magazine Montres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *