L’Algérie a convoqué l’ambassadeur en France pour consultation

Le Président algérien Abdelmadjit Debouin arrive pour le début de la 33e Session ordinaire.

Alger, 02 oct. (IANS) L’Algérie a convoqué son ambassadeur en France pour des consultations à la suite des propos “irresponsables” du président français Emmanuel Macron, a annoncé samedi la présidence algérienne.

“Macron, suite aux commentaires de plusieurs sources exprimant son rejet catégorique d’une ingérence inacceptable dans les affaires intérieures de l’Algérie”, indique le communiqué présidentiel dans un communiqué.

“Face à une situation particulièrement inacceptable en raison de ces propos irresponsables, le président Abdelmadjit a décidé de rappeler immédiatement l’ambassadeur à Debo”, a-t-il déclaré.

Le communiqué a déclaré que ces commentaires, qui n’ont pas été démentis par les autorités françaises, porteraient préjudice aux martyrs algériens qui se sont battus pour l’indépendance de la France sans fournir de détails.

“Ces commentaires sont une attaque insupportable contre la mémoire des martyrs”, a-t-il déclaré.

Jeudi, le gouvernement a annoncé avoir convoqué l’ambassadeur de France à Alger suite à la décision de Paris de réduire le nombre de visas délivrés à l’Algérie et à d’autres pays de la région du Maghreb en Afrique du Nord. Lire la suite

Le ministère algérien des Affaires étrangères a qualifié cette décision de “décision unilatérale du gouvernement français” pour nier le refus des gouvernements maghrébins de rapatrier les immigrés clandestins renvoyés par Paris.

(Cette histoire s’ajuste à ce qui est montré au paragraphe 4, les commentaires ne sont pas refusés.)

Rapport Hamid Out Ahmed; Montage par Catherine Evans et Daniel Wallis

Nos normes : Politiques de la Fondation Thomson Reuters.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *