L’Algérie entame sa campagne de vaccination COVID-19 avec le vaccin russe Spoutnik-V

Samedi, l’Algérie a commencé sa campagne de vaccination contre le COVID-19 dans le pays avec le vaccin russe Spoutnik-V, un schéma à deux doses administré pendant 21 jours. L’Algérie a lancé son programme de vaccination depuis Blida, où le premier cas de COVID-19 a été détecté dans le pays en mars 2020. Un homme de 65 ans est devenu la première personne en Algérie à recevoir un vaccin COVID-19.

Lire: Le dirigeant algérien est rentré en Allemagne pour un traitement lié au COVID-19

Les vaccins sont arrivés en Algérie vendredi. Cependant, on ne sait toujours pas combien de doses sont arrivées dans le premier lot de l’envoi. Malgré cela, le gouvernement algérien a déclaré plus tôt qu’il avait commandé 5,00 000 doses du vaccin Spoutnik-V pour le premier lot. Au cours de la première phase du programme de vaccination, l’Algérie a donné la priorité aux agents de santé, aux personnes âgées et aux autres groupes vulnérables. La vaccination sera menée dans tout le pays à partir de dimanche.

Lire: “Sur la voie de la reprise”: Le président algérien fait sa première apparition à la télévision depuis son contrat avec le virus Corona

Selon certaines informations, le gouvernement algérien est également en pourparlers avec la société britannique AstraZeneca pour obtenir des doses supplémentaires du vaccin COVID-19. Le ministre algérien de la Santé, Abdel Rahman Benbouzid, a déclaré que toutes les mesures avaient été prises pour une campagne de vaccination sûre et sécurisée contre le COVID-19 dans le pays. Le Maroc, voisin occidental de l’Algérie, a lancé vendredi le programme de vaccination. L’Algérie est l’un des rares pays d’Afrique à commencer les vaccinations contre le Coronavirus.

READ  Voyager en France pendant Covid-19: ce que vous devez savoir avant de voyager

Lire: Le président retourne en Algérie et rapporte qu’il se remet du COVID-19

COVID-19 en Algérie

Le pays de 43 millions d’habitants a signalé jusqu’à présent plus de 100 000 cas de COVID-19, dont plus de 2 800 ont perdu la vie. L’Algérie a dépassé son pic de COVID-19 en signalant une moyenne quotidienne de plus de 1000 nouvelles infections en novembre à 250 cas maintenant. Le taux de mortalité du pays a également considérablement diminué, avec des décès à un chiffre signalés au cours des 30 derniers jours. Alger reste la province la plus touchée du pays, suivie de Blida, où le programme de vaccination a débuté samedi.

Lire: Le mystère de l’absence du dirigeant algérien soigné pour le virus Corona

(Crédit photo: AP)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *