L’Algérie et la Russie organiseront des exercices militaires antiterroristes

Le district militaire du sud de la Russie a annoncé mardi qu’un exercice antiterroriste conjoint entre les forces terrestres russes et algériennes aurait lieu en Algérie en novembre, a indiqué le TASS.

La première conférence de planification s’est tenue dans la ville russe de Vladivostok en préparation des exercices militaires conjoints russo-algériens de lutte contre le terrorisme qui doivent avoir lieu sur la base de Hamaguire, dans le sud de l’Algérie, a indiqué le bureau de presse du district militaire du sud. Une déclaration.

Les deux parties ont coordonné des scènes d’entraînement et de logistique.

Les manœuvres impliquent des mouvements tactiques pour rechercher, détecter et détruire les groupes armés illégaux.

Environ 80 soldats de la région militaire du sud devraient participer à l’exercice.

« Le plan militaire pour les exercices militaires de la Région militaire Sud pour 2022 est d’impliquer des soldats de la région dans des exercices internationaux avec les unités des forces armées d’Algérie, d’Egypte, du Kazakhstan et du Pakistan », a ajouté Dass.

L’Algérie n’a publié aucune annonce officielle concernant les exercices. Cependant, des sources intéressées par la coopération militaire algéro-russe ont évoqué les objectifs et les contours des exercices lors de la visite du directeur général du Service fédéral russe de coopération militaro-technique Dmitry Shukhe en Algérie le 25 mars.

Choukhev s’est entretenu avec le commandant en chef de l’armée algérienne, le lieutenant-général Syed Sonegriha, et a discuté de la coopération militaire bilatérale, a déclaré le ministère algérien de la Défense dans un communiqué, ajoutant qu’ils avaient échangé des vues sur des questions d’intérêt commun.

READ  Delta Airlines augmente sa capacité vers la France après la réouverture du pays

Le responsable militaire russe s’est rendu en Algérie dans le cadre d’une délégation qui a participé à la réunion du « Comité gouvernemental mixte algéro-russe sur la coopération militaire et technique entre les deux pays ».

Alger achète son équipement militaire et la plupart de ses armes à l’ex-Union soviétique depuis l’indépendance dans les années 1960.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.