L’Algérie lance sa campagne de vaccination contre le COVID-19

L’Algérie a lancé symboliquement une campagne de vaccination contre le nouveau virus Corona samedi dans la ville, le premier cas du virus ayant été confirmé dans le pays en mars.

Un retraité de 65 ans a reçu son premier vaccin russe contre le Spoutnik-V dans un hôpital de Blida, à environ 40 kilomètres au sud-ouest de la capitale Alger, en présence des autorités sanitaires.

“Toutes les mesures ont été prises pour assurer le lancement de la campagne de vaccination sur le territoire national”, a déclaré le ministre de la Santé Abdel Rahman bin Bouzid.

Les vaccins commenceront à être offerts dans toutes les régions du pays dimanche. La campagne devrait commencer avec les travailleurs de la santé, les personnes âgées et d’autres populations vulnérables.

L’Algérie a reçu vendredi sa première cargaison de vaccins à l’aéroport militaire de Boufarik, à l’ouest d’Alger. Les autorités n’ont pas dit combien étaient arrivées, bien que le gouvernement ait déclaré qu’il avait demandé un premier lot de 500 000 doses.

Le gouvernement a déclaré qu’il négociait également l’achat du vaccin AstraZeneca.

L’Algérie a perdu au moins 2884 personnes à cause de la pandémie de coronavirus et a confirmé plus de 106000 cas.

Les Algériens ont été frustrés par les promesses répétées faites pour le lancement imminent du vaccin contre le coronavirus. Les inquiétudes grandissent également à propos du président algérien Abdelmadjid Tebboune, qui se rétablit depuis plus d’un mois dans un lieu inconnu en Allemagne après avoir souffert des effets secondaires du COVID.

READ  Voyager en France pendant Covid-19: ce que vous devez savoir avant de voyager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *