L'Algérien Seddjati remporte l'argent au 800 mètres aux Championnats du monde d'athlétisme

La F1 Academy et les pilotes de F2 ont reçu des retours positifs pour Alpine lors d'un Grand Prix d'Arabie Saoudite difficile.

DJEDDAH : Il est juste de dire que les Alpes n'ont pas connu le meilleur début de saison de Formule 1.
Un week-end d'ouverture décevant à Bahreïn pour Pierre Gasly et Esteban Ocon a été suivi quelques jours plus tard par des changements radicaux au niveau de la direction, avec trois nouvelles nominations au poste de directeurs techniques : Joe Purnell (ingénierie), David Witter (aérodynamique) et Ciaron Pilbeam (performance). .
Avant le Grand Prix d'Arabie saoudite sur le circuit de la Corniche de Djeddah, Gasly a déclaré à Arab News qu'il s'attendait à une autre course « difficile », car la voiture n'avait pas été améliorée depuis Bahreïn. Il s'est ensuite retiré de la course, tandis qu'Ocon est passé du dix-huitième sur la grille à la treizième place.
Mais il y avait de bien meilleures nouvelles pour Alpine ailleurs le week-end dernier, avec Abbi Pulling remportant une victoire et la deuxième place lors de la course inaugurale entièrement féminine de la F1 Academy en Arabie Saoudite, et Kush Maini terminant deuxième dans la catégorie Formule 2.
Boling était satisfaite de sa première expérience sur la Mer Rouge.
« Nous avons fait un test de trois jours il y a deux semaines, mais avant cela, je n'avais jamais piloté sur piste, juste sur simulateur. En fait, nous étions bien préparés avant la première course. Mais quelle piste c'est, Circuit de l'année pour moi, je ne sais pas si « il n'y avait rien qui puisse le battre ».
Bowling a pris la deuxième place lors de la première course vendredi et a déclaré que les rues étroites du circuit de la corniche de Djeddah convenaient à son style de conduite.
« Fermer les murs et les ridules », a déclaré le jeune homme de 20 ans à Arab News. « C'est impitoyable, c'est le mot que j'aime utiliser. C'est comme ce avec quoi j'ai grandi au Royaume-Uni. Les pistes au Royaume-Uni sont généralement très étroites et impitoyables. Je pense que cela fonctionne à mon avantage ici, la vitesse et tout. Je je l'adore complètement.
Un autre facteur à prendre en compte est la chaleur.
« Les courses étaient difficiles et le moment le plus chaud de la journée était vers 15 heures », a-t-elle déclaré. « En tant que Britanniques, nous ne sommes pas habitués à la chaleur, donc j'étais à la deuxième place pour les deux, commençant deuxième et terminant deuxième. »
Drag a franchi la ligne d'arrivée à la deuxième place de la deuxième course, mais a ensuite remporté la victoire après que Dorian Pinn, le vainqueur français de la première course, ait reçu une pénalité.
« Lors de la deuxième course, nous avons eu une très bonne bataille et j'ai mis beaucoup de pression. C'était donc un grand point positif pour moi et pour l'équipe. J'ai juste hâte d'être à Miami et de continuer cette bataille. »
Après la deuxième manche à Miami, l'Académie de Formule 1 se rendra à Barcelone (20-23 juin), Zandvoort (22-24 août), Singapour (19-21 septembre) et Doha (28-30 novembre) avant de conclure la manche 2 à Miami. Grand Prix d'Abu Dhabi (5-7 décembre).
« Je veux vraiment maintenir cet élan », a déclaré Bowling. La chose la plus importante pour gagner des tournois est la régularité et le fait de garder la tête froide, et je pense que ce sera vraiment important cette année. Rien n'a changé, je dois m'assurer de ne pas prendre d'avance, de ne pas exagérer ma pointure et de continuer à pousser comme je le fais pour l'équipe.
Bowling a également félicité les trois pilotes arabes qui font partie de l'Académie de Formule 1 : la Saoudienne Rima Al-Juffali et les deux sœurs émiraties, Amna et Hamda Al-Qubaisi.
« Rima est une locale, j'ai grandi à Djeddah, donc c'est formidable d'avoir un chauffeur local », a-t-elle déclaré. « Et évidemment, les Al Qubaisis sont aussi locaux. C'est donc incroyable pour eux de courir chez eux, et je suis très jaloux parce que j'adorerais courir à Silverstone. C'est génial, le niveau est élevé, ils sont tous très compétitifs, notamment Hamda et Amna, qui sont de retour. » L'année dernière, après avoir réalisé une saison réussie.
Le pilote britannique a réitéré ce que signifie pour l'Académie de Formule 1 d'offrir une opportunité à une nouvelle génération de pilotes féminines.
« C'est une chose incroyable à laquelle participer », a déclaré Bowling. « Nous sommes tous pionniers de cette façon avec Susie (Wolf), nous créons une plateforme permettant aux femmes d'être vues et de mettre en valeur leur talent, ce qui est très spécial d'en faire partie. Je n'ai jamais eu ça quand j'étais plus jeune, et J'avais quelque chose à regarder car il y avait « beaucoup de femmes, et j'ai eu beaucoup de chance d'être exposé au sport automobile par l'intermédiaire de ma famille et de mon père. Donc, c'est agréable d'être cette personne qui les pousse vers le sport automobile et les incite à pousser et essayez quelque chose de différent et sortez du chemin.
Le pilote de Formule 2 d'Alpine, l'Indien Kush Maini, a également tracé son chemin et, après être parti de la neuvième place sur la grille, s'est battu pour revenir à la deuxième place et au podium.
« Bonne course. Je pense que (vendredi) nous avons eu du mal, donc nous avons beaucoup changé la voiture (samedi), et je suis heureux que tout se soit bien passé car il semble que nous soyons revenus dans le rythme. »
« Nous avons fait un gros écart et la voiture de sécurité nous a un peu gênés, mais je pense qu'Enzo (Fittibladi) était trop rapide pour nous. Je suis heureux que nous ayons terminé deuxième et obtenu de bons points au championnat, mais je' Je suis également heureux que nous ayons fait un grand pas en avant dans la voiture.
C'était la deuxième année que Maini courait sur le circuit de la corniche de Djeddah et, comme Poling, il a trouvé un design qui lui convenait.
« Évidemment, je suis avec une nouvelle équipe cette année, mais cette piste est incroyable », a-t-il déclaré. « C'est incroyable du point de vue d'un pilote, et j'apprécie toujours quand je viens ici.
« J'aimerais penser que chaque piste me convient, mais c'était un plaisir de rouler dessus. »
Le joueur de 23 ans a déclaré que rejoindre Alpine lui avait permis de réaliser ses ambitions de longue date.
« C'est la première fois que je suis associé à une équipe de Formule 1 », a déclaré Maini. « Et faire cela avec Alpine a toujours été un de mes rêves. Venir ici après chaque séance, parler à certains des patrons et être impliqué dans tout améliore tellement mon expérience. C'est un grand honneur et une grande opportunité pour moi. » « 
Maini estime que l'organisation de courses dans cette partie du monde augmentera les chances des pilotes locaux de concourir au plus haut niveau du sport automobile.
« Venant d'un pays comme l'Inde, où les courses ne sont pas aussi importantes que l'Europe, par exemple, chaque pas que je fais vers plus de vues ou de personnes qui y participent est incroyable pour moi. C'est formidable de voir ce sport se développer chaque année dans des pays comme L’Inde, l’Arabie Saoudite, des endroits où il n’y avait pas de sport régulier il y a cinq ou six ans.
Miani est optimiste quant au reste de la saison de Formule 2, avec pour objectif de franchir la dernière étape.
« Je pense que c'est une chose positive », a-t-il déclaré. « Il est très tôt, mais chaque week-end, nous ferons de notre mieux pour faire de notre mieux et l'objectif est de nous battre pour le championnat, c'est donc l'objectif principal. »
Il a ajouté : « Bien sûr (la Formule 1) est mon objectif. » « Cela a toujours été mon objectif. »
Si Maini a besoin d'inspiration, il peut se tourner vers Jack Doohan, pilote d'essai et de réserve d'Alpine, qui a terminé troisième en Formule 2 la saison dernière.
« Pour être honnête, cela a été vraiment spécial. J'ai rejoint l'Alpine Academy en 2022, puis j'ai évolué vers un rôle temporaire de pilote de réserve à la fin de cette année, puis un rôle officiel à partir de 2023 », a déclaré l'Australien de 21 ans. .
« Donc, techniquement, c'est ma troisième année dans l'équipe et ma deuxième en tant que pilote de réserve, et ça a été vraiment cool, j'ai l'impression de faire vraiment partie du mobilier, de l'équipe, et je crée ces des liens avec tous les ingénieurs, les mécaniciens et un bon groupe de gens. C'est très important pour moi et il prouvera son importance lorsqu'il deviendra pilote à plein temps.
Doohan a parcouru le circuit de la corniche de Djeddah à trois reprises depuis son lancement en 2021.
« C'est l'un de mes morceaux préférés sur la piste », a-t-il déclaré. « C'est un endroit très spécial pour moi, surtout sous les lumières. »
La troisième place de Doohan en Formule 2 l'année dernière s'est déroulée contre toute attente, ce qui pourrait inspirer les meilleurs pilotes des Alpes cette année.
Il a déclaré : « C'était un début d'année difficile, nous avons eu des problèmes mécaniques avec la voiture avec lesquels nous avons réussi à trouver cinq tours, et malheureusement, je n'ai pas marqué de points jusque-là. » « Mais pour revenir ensuite et continuer à terminer troisième, à partir de ce moment jusqu'à la fin de l'épreuve, nous avons marqué le plus de points du championnat avec environ 30 points.
« Nous avons fait un très bon travail en revenant et on peut dire que nous avons dominé cette partie de la saison, mais malheureusement, perdre cinq manches en début d'année signifie que nous étions un peu plus en retard », a ajouté Doohan.
« Donc, dans l'ensemble, dans ce que nous avions sous notre contrôle, nous avons remporté le plus de courses et marqué le plus de points après ce test. Lorsque nous étions ensemble, nous avons vraiment très bien fait. Après avoir terminé ma dernière course en Formule 2 avec la pole position et une victoire, j'attends avec impatience ma prochaine étape.

READ  Le Stade de France prépare une piste violette pour les athlètes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *