L’Autorité fédérale des contributions publie un guide sur l’impôt sur les sociétés destiné aux personnes physiques vivant dans les zones franches – Entreprise – Economie et Finance

L’Autorité fédérale des contributions (AFC) a publié un guide clarifiant l’application de l’impôt sur les sociétés aux personnes résidant en zone franche, conformément au régime d’imposition des sociétés en zone franche, qui permet aux personnes éligibles en zone franche de bénéficier d’un taux d’impôt sur les sociétés de 0. % sur les revenus admissibles.

Le guide fournit des orientations générales sur l’application de la législation relative à l’impôt sur les sociétés aux personnes résidant dans la zone franche. Il donne un aperçu des conditions qui doivent être remplies pour qu’une personne de zone franche puisse devenir une personne de zone franche qualifiée et bénéficier du taux d’impôt sur les sociétés de 0 %, quelles activités sont considérées comme des activités éligibles et quelles activités sont exclues pour une zone franche qualifiée. Personne. .

Le guide comprend de nombreux exemples pour aider les entreprises à comprendre comment les éléments clés de la législation relative à l’impôt sur les sociétés s’appliquent aux personnes vivant dans la zone franche.

Le guide comprend également une explication du calcul de l’impôt sur les sociétés pour les particuliers de la zone franche, de la détermination du revenu admissible et de la détermination du revenu imposable soumis au taux d’impôt sur les sociétés de 9 %. En outre, le Guide clarifie les conditions de maintien d’une substance suffisante pour les personnes éligibles en zone franche et les critères de détermination d’un établissement stable étranger ou d’un établissement stable national. En outre, le Guide clarifie le traitement des revenus générés par des biens immobiliers ainsi que le traitement des revenus générés par la propriété intellectuelle éligible. Le guide comprend également une explication détaillée des activités éligibles, des activités exclues et des exigences de conformité.

READ  L’inflation élevée en Europe jette une ombre sur les attentes de baisse des taux d’intérêt

La FTA ajoute que lorsqu’une personne qualifiée travaille dans la zone franche par l’intermédiaire d’un établissement stable aux Émirats arabes unis (en dehors des zones franches) ou dans un pays étranger, les bénéfices attribuables à cet établissement stable seront soumis à un taux d’impôt sur les sociétés de 9 %.

Dans son guide, l’Accord de libre-échange souligne que les zones franches font partie intégrante de l’économie des Émirats arabes unis et jouent un rôle crucial dans la croissance et la transformation économique aux Émirats arabes unis et à l’échelle internationale. Elle a ajouté que les zones franches offrent aux entreprises divers avantages, tels que l’assouplissement des restrictions en matière de propriété étrangère, la simplification des procédures administratives, des infrastructures modernes et avancées, des communautés d’affaires avancées et la disponibilité de formes d’entités juridiques et d’activités commerciales supplémentaires.

Dans un communiqué, l’Autorité fédérale des contributions a appelé tous les résidents de la zone franche à lire l’intégralité du guide afin de bien comprendre les définitions et les interactions entre les différentes règles. L’Autorité fédérale des contributions a indiqué que les décisions exécutives en matière d’impôt sur les sociétés et les guides, y compris le nouveau guide destiné aux particuliers des zones franches, sont disponibles sur le site Internet de l’Autorité fédérale des contributions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *