Le FM adresse un message écrit à son homologue algérien

[29/June/2024]

SANA’A, 29 juin 2024 (Sabah) – Le ministre des Affaires étrangères du gouvernement intérimaire, l’ingénieur Hisham Sharaf, a envoyé un message écrit au ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger de la République algérienne démocratique et populaire, Ahmed Ataf. .

Dans son message, le ministre des Affaires étrangères a exprimé l’appréciation de la République du Yémen pour la position de principe de la République algérienne, rejetant l’occupation militaire et le blocus étendu imposé à notre pays, ce qui n’est pas une position étrange pour l’Algérie, mais un important. Un symbole des nations défendant le droit des nations à se défendre et à déterminer leur propre destin.

Il a souligné que la question palestinienne est la question centrale de la nation arabe et islamique et de tous les peuples libres du monde, et que la position et la décision des dirigeants yéménites de cibler l’occupation israélienne sont le résultat de la réponse du Yémen. Les gens ressentent de la compassion pour la Palestine, son peuple, son statut humanitaire et juridique et appellent à une décision visant à protéger la vie des frères et sœurs palestiniens innocents qui aident.

Le fléau de l’occupation israélienne depuis 1948 avec le soutien financier, politique, militaire et logistique de nombreux grands pays. Malheureusement, de nombreux frères ont récemment renoncé à défendre la cause palestinienne et s’orientent vers un défaut libéral envers l’ennemi israélien.

Le ministre Sharaf a ajouté que le fait de cibler les navires appartenant à l’ennemi israélien ou de mettre fin à l’occupation israélienne depuis les ports palestiniens occupés est étroitement lié à l’entrée sans entrave de l’aide humanitaire, médicale, alimentaire et pétrolière dans la bande de Gaza.

READ  Effort humanitaire : l'Algérie accueille le premier Palestinien blessé de Gaza

Il a conclu son message en soulignant la volonté des dirigeants yéménites à Sanaa de renforcer la coopération conjointe dans tous les domaines entre le Yémen et l’Algérie, notamment dans la phase post-agression contre le Yémen, car cela serait mutuellement bénéfique. Les intérêts des deux peuples frères, ainsi que de la nation arabe et islamique.

JA

Source : Sabha



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *