Le Koweït interdit aux citoyens non vaccinés de voyager à l’étranger

Un passager koweïtien transportant ses bagages passe par la police et des agents de l’aviation civile à son arrivée d’Oman à l’aéroport de Koweït, à la suite de l’épidémie de la maladie à coronavirus (COVID-19), à Koweït City, Koweït, le 21 avril 2020. REUTERS/Stephanie McGee

LE CAIRE (Reuters) – Le Koweït a déclaré mardi que seuls les citoyens qui ont été vaccinés contre le coronavirus seront autorisés à voyager à l’étranger à partir du 1er août.

Un communiqué du gouvernement a déclaré que la loi excluait les enfants de moins de 16 ans, qui avaient un certificat du ministère de la Santé indiquant qu’ils ne pouvaient pas être vaccinés, et les femmes enceintes qui avaient un certificat de preuve de grossesse des autorités.

Mardi également, l’Autorité de l’aviation civile a déclaré que toutes les arrivées au Koweït doivent subir un test PCR COVID-19 négatif avant d’embarquer sur leurs vols et ne doivent présenter aucun symptôme.

Tous les arrivants doivent être mis en quarantaine à domicile pendant sept jours, à moins qu’ils ne subissent un test PCR COVID-19 à l’intérieur du Koweït qui s’est révélé négatif.

Lundi, le gouvernement koweïtien a assoupli certaines restrictions liées au coronavirus et a repris toutes les activités, à l’exception des rassemblements comprenant des conférences, des mariages et des événements sociaux. (nL8N2P25M0)

(Reportage par Alaa Swailem et Naira Abdullah). Écrit par Alaa Swailem. Montage par Grant McCall

Nos critères : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.