Le président philippin Duterte se présentera au Sénat aux élections de 2022, excluant la course contre sa fille

Le président Duterte a déposé sa candidature dans la dernière heure avant la clôture des inscriptions lundi à 17 heures, heure locale.

Cette décision fait suite à de nombreux retours en arrière sur la décision de se présenter aux élections de 2022. Duterte n’est pas éligible pour se présenter à nouveau à la présidence.

Plus tôt lundi, le ministre des Communications de Duterte a déclaré que le président se présenterait à la vice-présidence. Ensuite, son porte-parole présidentiel a déclaré que Duterte ne se présenterait pas contre sa fille, Sarah Duterte Carpio, qui a soumis sa candidature à la vice-présidence, selon l’affilié de CNN, CNN Philippines.

« Ils s’aiment père et fille Rodrigo Roa Duterte et le maire d’Inday Sarah », a déclaré lundi le porte-parole Harry Roque aux journalistes.

Une date limite fixée lundi aux partis politiques philippins pour finaliser les candidats aux élections de l’année prochaine a tenu les électeurs sur le qui-vive, avec des changements de dernière minute dans des courses inattendues mais importantes.

Aux Philippines, le président et le vice-président sont élus dans des compétitions distinctes.

Duterte n’est pas éligible pour se présenter à nouveau à la présidence, mais il était éligible pour un autre poste, notamment vice-président, sénateur, membre du Congrès, maire ou gouverneur. Il a été maire de Davao City avant de se présenter à la présidence en 2016.

Sa fille de 43 ans devait se présenter pour lui succéder à la présidence en raison de sa popularité et de son nette avance dans tous les sondages cette année sur les favoris. Cependant, elle s’est inscrite pour briguer la vice-présidence.

READ  Le présentateur afghan interdit de travail après la prise du pouvoir par les talibans

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *