L'économie algérienne : des perspectives positives avec la Banque Mondiale qui table sur la croissance

Écrit par : Hanaa Saada

Algérie- Dans son dernier rapport sur la situation économique en Algérie, la Banque mondiale s'attend à des perspectives positives pour le pays au cours des deux prochaines années. Le rapport souligne que la hausse des investissements, notamment dans les grands projets industriels, a stimulé l'activité économique en Algérie au premier trimestre 2023, et cette dynamique devrait se poursuivre, soutenant la croissance de 2023 à 2025.

Kamel Braham, représentant résident de la Banque mondiale en Algérie, a souligné que « l'Algérie a le potentiel de diversifier son économie, de réduire sa dépendance aux importations, d'augmenter les exportations hors hydrocarbures et de créer des opportunités d'emplois durables dans le secteur privé ».

Croissance du PIB plus forte en 2024 et 2025

« La solide performance du secteur pétrolier et gazier et la dynamique positive des investissements devraient se poursuivre », a déclaré Cyril Despontes, économiste en chef de la Banque mondiale chargé de l'Algérie. Il a en outre noté que « l'Algérie a mis en place des réserves macroéconomiques à court terme en accumulant des réserves de change et en réalisant des économies budgétaires ».

Le rapport de la Banque mondiale note également que l'économie algérienne « a retrouvé son niveau d'avant la pandémie en 2022, avec une croissance qui se poursuivra jusqu'au premier semestre 2023. La croissance de l'Algérie devrait retrouver son niveau d'avant Covid d'ici 2024, portée notamment par la crise. Hydrocarbures et Agriculture. »

Croissance forte et durable des investissements

La Banque mondiale s'attend à ce que la croissance du PIB soit plus forte en 2024 et 2025, tirée par une reprise de la production agricole et de la production de pétrole brut après l'ajustement des quotas de l'OPEP.

READ  Bonne nouvelle pour les employés des banques gouvernementales ! Options d'achat d'actions possibles après les élections de Lok Sabha ; Vérifiez les dernières mises à jour | Actualités sur les finances personnelles

Selon la Banque mondiale, les investissements devraient rester « forts » et continuer à soutenir l’activité industrielle, notamment dans le secteur privé.

Faible inflation

Les prévisions de la Banque mondiale indiquent également une baisse progressive de l'inflation au cours des deux prochaines années. L'inflation devrait diminuer progressivement en 2024 et 2025, grâce à des politiques monétaires et budgétaires prudentes, indique le rapport.

Attentes d’une forte production agricole

La Banque mondiale s’attend à une « forte production agricole » à condition que les précipitations s’améliorent. La balance commerciale devrait rester positive tout au long de 2023, 2024 et 2025, et l’accumulation de réserves de change devrait se poursuivre pendant cette période.

Le rapport note en outre que « les autorités ont constitué des réserves de change supplémentaires et des économies de pétrole, renforçant ainsi la résilience de l’économie algérienne à moyen terme, tandis que la hausse des prix du gaz et du pétrole au deuxième trimestre 2023 pourrait prolonger la manne des hydrocarbures ». « 

L'Algérie semble être sur la voie de la reprise économique, avec divers moteurs de croissance et des politiques économiques favorables contribuant à ses perspectives positives pour les années à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *