Les chrétiens algériens célèbrent le retour de l’église historique

Un bâtiment d’église historique en Algérie a été acquis par une autorité locale Est revenu à l’Église.

Le bâtiment, situé dans la ville portuaire de Mostaganem, est l’un des nombreux lieux de culte d’importance historique qui ont été demandés pour un usage profane.

Eccles Protestant de Algari (EPA), une organisation représentant l’église protestante en Algérie, faisait campagne depuis plus d’une décennie pour que ces bâtiments reviennent à la propriété de l’église. Des affaires judiciaires de longue haleine obligent les utilisateurs à restituer les bâtiments.

Le bâtiment historique de Mostaganem est revenu à l’église après une décennie [Image credit: Middle East Concern]

Jusqu’en 2011, le bâtiment de Mostaganem servait de centre de santé publique. Le centre de santé a été loué à un autre organisme de santé lors de son déménagement, ce qui a incité l’EPA en 2012 à engager des poursuites judiciaires pour récupérer le bâtiment.

Bien qu’une décision de mai 2019 ait été adoptée en faveur de l’APE, les autorités ne l’ont pas mis en œuvre dans les deux mois prévus par la loi, ce qui a entraîné de nouveaux retards. Le bâtiment n’est revenu à l’EPA que ce mois-ci.

Dans le cadre de la réglementation sur les chrétiens algériens, le règlement judiciaire différé dans le cas de l’église de Mostaganem s’oppose fermement à la poursuite de la fermeture de plusieurs bâtiments religieux par les autorités.

Par ordonnance de 2006, la Commission nationale pour le culte des non-musulmans accorde l’autorisation aux églises, mais jusqu’à présent, aucun permis n’a été révoqué.

Les groupes dits « Sécurité des bâtiments » inspectent plusieurs bâtiments religieux depuis novembre 2017. Une partie de leur argent sert à demander une autorisation en vertu de l’ordonnance de 2006. Avec une vingtaine d’églises contraintes de réduire toutes leurs activités depuis début 2018, seules ces trois églises ont été autorisées à rouvrir.

READ  Eni s'associe à Sonatrach pour la production d'hydrogène en Algérie

Le gagne-pain de 500 congrégations à Magauda est l’un des trois bâtiments qui ont été bouclés par les autorités le 15 octobre 2019 et il est fermé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *