Les chrétiens orthodoxes célèbrent Noël au milieu des craintes du coronavirus

Chrétiens orthodoxes de Russie, La Serbie et d’autres pays ont remarqué Anniversaire Vendredi au milieu des restrictions visant à freiner la propagation du coronavirus, mais peu de fidèles semblaient inquiets alors qu’ils affluaient dans les églises la veille de Noël.

La majorité des croyants orthodoxes célèbrent Noël le 7 janvier, minuit étant particulièrement populaire. églises dans Roumanie, Bulgarie, Chypre et Grèce Marquez la naissance du Christ le 25 décembre avec d’autres confessions chrétiennes.

L’Église orthodoxe russe, la plus grande congrégation orthodoxe, a déclaré que les fêtards devaient porter des masques et observer une distanciation sociale lors de la messe de Noël. Dans l’immense cathédrale Christ-Sauveur de Moscou, le chef de l’église, le patriarche Kirill, et d’autres prêtres vêtus d’or ont scandé la prière et agité des bols d’encens fumé pendant la messe de minuit.

Le président russe Vladimir Poutine allume une bougie lors de la messe orthodoxe de Noël à Novo Ogaryovo, à l’extérieur de Moscou, en Russie, le jeudi 6 janvier 2022 (Crédit : Alexei Nikolsky/Sputnik, Kremlin Pool Photo via AP)

Le pape François encourage « la foi courageuse et prophétique »

La diffusion en direct du service a indiqué qu’environ la moitié des fidèles présents étaient sans masque ou tirés jusqu’au menton tout en regardant la cérémonie.

Votre Excellence, le président russe Vladimir Poutine, Également sans masque, il a assisté à une messe dans l’église de l’Image du Sauveur faite sans mains à Novo-Ogaryovo, près de Moscou.

Nouveau décompte quotidien de la Russie COVID-19[feminine Le nombre de cas a diminué de près de moitié au cours du mois dernier, pour atteindre environ 15 000 jeudi. Mais il existe de fortes inquiétudes quant au fait que la variante hautement contagieuse de l’omicron puisse s’implanter dans le pays.

READ  Alors que Covid-19 ravage l'Inde, le nombre de morts est innombrable

la santé Le ministre Mikhail Murashko a déclaré jeudi que des responsables avaient découvert des infections à omicron chez des personnes qui n’avaient pas voyagé en dehors de la Russie.

Le patriarche orthodoxe russe Kirill prononce une messe de Noël à la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, en Russie, le jeudi 6 janvier 2022.

Le patriarche orthodoxe russe Kirill prononce une messe de Noël à la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, en Russie, le jeudi 6 janvier 2022.
(AP Photo/Alexandre Zemlianichenko)

Le pape François devrait prier les catholiques comme les catholiques

Dans la capitale serbe, Belgrade, des centaines de fidèles se rassemblent devant le temple de Saint-Sava, la plus grande église orthodoxe serbe, pour le brûlage traditionnel de branches de chêne séchées qui symbolisent le record de Noël. L’église a également programmé une messe de minuit la veille de Noël.

Aucune mesure anti-virus spécifique n’a été annoncée lors de cérémonies religieuses en Serbie malgré l’augmentation massive des infections apparemment alimentées par la variante omicron. La Serbie a signalé jeudi plus de 9 000 nouveaux cas quotidiens, le plus grand nombre en une seule journée depuis le début de la pandémie.

Les mesures sanitaires en Serbie incluent l’utilisation obligatoire de masques faciaux à l’intérieur et la limitation des rassemblements, mais les règles n’ont pas été pleinement respectées. vaccination Des laissez-passer d’entrée sont requis pour les bars, restaurants et clubs le soir, mais pas pour les églises ou autres lieux intérieurs.

CLIQUEZ ICI POUR L’APPLICATION FOX NEWS

Dans son message de Noël, le patriarche de l’Église orthodoxe serbe Porverig a distingué les travailleurs médicaux pour leur travail pendant la crise de santé publique et a déclaré : « Je prie Dieu que les malades se rétablissent le plus rapidement possible et que la maladie qui a attaqué le monde passe . »

READ  Opinion: Une volte-face abrupte pour Biden sur l'utilisation de l'armée

« L’Église appelle donc pendant la pandémie à respecter les actions et recommandations raisonnables des gouvernements et autres autorités des États et des régions où vit notre peuple, mais rappelle également à chacun d’éviter l’exclusion et de respecter la liberté humaine comme le don le plus élevé et le plus précieux de Dieu aux hommes.

Au Kazakhstan, la grande communauté orthodoxe ne pouvait pas célébrer Noël dans les églises. Tous les services religieux ont été annulés dans le cadre d’un état d’urgence national imposé après de violents affrontements entre manifestants et policiers dans plusieurs villes. Environ 20% des habitants du pays à majorité musulmane s’identifient comme orthodoxes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.