Les États-Unis, champions en titre, ont renouvelé leur chemin vers la Coupe du monde féminine

Posté sur:

Aéroport de Miami (AFP)

Dans le cadre des changements annoncés par la CONCACAF jeudi, les États-Unis, doubles championnes en titre, auront un parcours de qualification mis à jour pour la Coupe du monde féminine 2023.

L’instance dirigeante du football nord-américain accueillera le Championnat W de la CONCACAF, un nouvel événement féminin en 2022, et la Gold Cup féminine à 12 équipes en 2024.

La Coupe du monde féminine 2023 en Australie et en Nouvelle-Zélande et les Jeux olympiques de Paris 2024 débuteront en novembre avec 30 équipes qualifiées pour le championnat W.

“Ces nouveaux tournois vont transformer le football féminin à la CONCACAF”, a déclaré Kareena Leplank, présidente de la CONCACAF Women’s Football. “Nous fournissons une plate-forme aux footballeuses pour s’épanouir à la Concacaf.”

Les deux équipes de qualité supérieure de la région, les États-Unis et le Canada, auront les sacs pour le championnat W et six équipes de cinq pays s’affronteront dans la phase de groupes de novembre à avril, les vainqueurs des équipes rejoignant les États-Unis et le Canada. a l’événement.

Les huit équipes seront divisées en quatre groupes et les deux premières places se qualifieront pour les demi-finales, assurant une chance à la Coupe du monde féminine 2023. Les équipes classées troisièmes passent d’un continent à l’autre des éliminatoires de la Coupe du monde féminine.

Le vainqueur du championnat W 2022 se qualifie pour les JO de Paris 2024. L’équipe finaliste et troisième se retrouvera en séries éliminatoires olympiques en septembre 2023 pour le deuxième Paris Perth.

READ  Lachlan Morton a affronté le Mont Ventox dans l'Alto de France

Les équipes inscrivant des dates olympiques en France deviendront les deux premières qualifiées pour la Gold Cup féminine 2024.

Les États-Unis ont remporté la Coupe du monde féminine 2015 au Canada et la Coupe du monde féminine 2019 en France. Les Américaines ont remporté quatre titres et n’ont pas terminé pire que troisième dans l’épreuve depuis leurs débuts en 1991.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *