Les importations de gaz de l’Espagne ont augmenté de 27 % en juillet, tirées par le GNL

Le site de glissement de terrain du Medgas, un gazoduc sous-marin entre l’Algérie et l’Espagne, est photographié à Almeria, en Espagne, le 10 juin 2022. REUTERS/Jon Nazca

Inscrivez-vous maintenant pour un accès gratuit et illimité à Reuters.com

8 septembre (Reuters) – Les importations de gaz de l’Espagne ont augmenté de 27% en juillet par rapport à l’année précédente, selon des données gouvernementales jeudi, alors que les exportations de gaz naturel liquéfié (GNL) ont augmenté, principalement en provenance des États-Unis et de la Russie.

L’Espagne a importé l’équivalent de 36 606 gigawattheures (GWh) de gaz naturel en juillet, selon le CORS, une division du ministère de l’Énergie et de l’Environnement.

Les exportations de GNL ont doublé et représenté 72% des importations totales, tandis que les achats par pipelines, principalement depuis l’Algérie, ont chuté de 38%, indique le rapport KORS.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès gratuit et illimité à Reuters.com

La consommation de gaz en Espagne a bondi au cours de l’été, plusieurs vagues de chaleur ayant stimulé la demande de climatisation et de production d’hydroélectricité limitée par la sécheresse.

Le pays dépend des approvisionnements maritimes en GNL et d’un pipeline vers l’Algérie, qui est dans une querelle diplomatique avec l’Espagne au sujet du Sahara occidental.

La crise énergétique en Europe s’est aggravée depuis que la Russie a fermé son gazoduc Nord Stream 1 et que le président russe Vladimir Poutine a menacé de couper tous les approvisionnements en pétrole et en gaz si l’Europe imposait des plafonds de prix.

Le mois dernier, les compagnies gazières espagnoles ont rempli le stockage à 80 % de leur capacité, a déclaré l’opérateur de réseau Enagas (ENAG.MC).

READ  L'Afrique du Sud en tête du tableau des médailles aux Championnats d'Afrique de cyclisme sur piste 2022

En juillet, le gaz russe représentait 14,5 % des importations espagnoles, soit plus du double de l’année précédente, tandis que les importations de gaz en provenance des États-Unis représentaient 23 %, contre 9,2 %.

La ministre de l’Énergie, Teresa Ribera, a déclaré cette semaine que les entreprises espagnoles avaient augmenté leurs importations de GNL en provenance de Russie au cours de l’été, mais les approvisionnements annuels resteront comme d’habitude à 7 % des importations. Lire la suite

L’Espagne a principalement réexporté du gaz équivalent à 4 329 gigawattheures vers la France.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès gratuit et illimité à Reuters.com

Reportage de Marta Serafinco et Emma Pinedo; Montage par Indi Landaro et Jason Neely

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.