Les ministres des Sports du Nigeria, d’Egypte et d’Algérie tiennent une réunion tripartite à Abuja

Le ministre nigérian de la Jeunesse et du Développement des sports, M. Sunday Dare et ses collègues d’Égypte et d’Algérie ont tenu mardi une réunion tripartite à Abuja et ont convenu de travailler ensemble pour le développement du secteur de la jeunesse et des sports du pays.

La réunion faisait partie des célébrations du 40e anniversaire de l’Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique (ACNOA) à Abuja.

S’exprimant après la réunion, le ministre hôte Sunday Dare a déclaré que les jeunes en Afrique ont des aspirations similaires et que les trois pays doivent travailler ensemble pour promouvoir leur jeunesse.

« Les trois pays ont des relations diplomatiques mondiales et la jeunesse africaine a des aspirations similaires. Nous avons vu comment ces trois pays ensemble peuvent améliorer le progrès de notre jeunesse.

« Lorsque je suis allé en Égypte il y a trois mois, nous avons passé en revue le développement de la jeunesse et du sport des deux pays et exploré les espaces communs que nous pourrions utiliser.
Depuis quelques semaines, nous essayons de voir quelles zones peuvent être mieux vues.

« La population des jeunes augmente en Afrique, au Nigeria, en Algérie et en Egypte.

“Les jeunes sont agités, et s’ils ne sont pas impliqués dans des activités productives, ils seront impliqués dans des émeutes, la toxicomanie et d’autres maux. Nous voyons le sport comme un outil de solidarité et un outil pour occuper les jeunes. Nous croyons, mais s’il s’assoit le matin, ne faisant rien pendant 14 heures par jour, il peut être nommé pour manifester ou recruté pour n’importe quel mal, et les jeux peuvent être utilisés comme un outil pour promouvoir la paix et l’unité », a déclaré Dare.

READ  L'USTDA soutient la phase de modernisation en Algérie • Today News Africa

Le ministre a déclaré que les trois pays tireraient de nombreux avantages de l’échange de partenariats et de projets dans ce domaine. « 50 jeunes sélectionnés par le ministère égyptien ou le ministère algérien d’Égypte et d’Algérie peuvent avoir un événement au Nigeria, que ce soit un événement sportif, un programme de compétences numériques ou d’entrepreneuriat. On peut même commencer avec 10 jeunes pour un programme de transaction mensuel. . , Les jeunes en Egypte et au Nigeria veulent la même chose. Ils veulent des emplois, ils veulent des capitaux pour démarrer des entreprises, ils veulent que le gouvernement les soutienne et les mette sur la voie du progrès. Je pense que ce sont des domaines importants où nous pouvons travailler . “

Dans sa réponse, le ministre algérien de la Jeunesse et des Sports Abderzak Sebak a remercié ses homologues nigérian et égyptien pour cette initiative. « Je tiens à remercier le ministre de la Jeunesse et du Développement sportif du Nigéria et de l’Égypte.
“Nous avons un programme de volontariat en Algérie avec une politique de développement qui cherche à engager nos jeunes dans leurs pays respectifs, notamment pour renforcer leurs capacités numériques”, a déclaré Sebak.

Le Dr Ashraf Sophie, ministre égyptien de la Jeunesse et du Développement des sports, a déclaré : « En tant que ministre, nous travaillerons comme un seul pays dans le but de promouvoir la jeunesse et les sports en Afrique.

“Nous devons utiliser nos rôles et nos positions en tant que ministres de la Jeunesse et des Sports pour promouvoir notre vision et notre croissance. Si nous travaillons ensemble, notre croissance et nos plans peuvent devenir réalistes”, a déclaré Sophie.

READ  Un pays pétrolier plus? Les exportations d'énergie algériennes diminuent rapidement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *