Nigeria : trois cas d’Omicron confirmés avec des antécédents de voyage en Afrique du Sud

Les résultats des tests étaient positifs pour cette variante chez trois personnes ayant déjà voyagé en Afrique du Sud. Ces cas concernaient les nouveaux arrivants dans le pays la semaine dernière, déclaration Elle a dit.

« Le Centre national de contrôle et de prévention des maladies suppose qu’Omicron est répandu dans le monde entier en raison du nombre croissant de pays signalant cette variante. Il s’agit donc de savoir quand, et non si, nous identifierons plus de cas. »

L’avis de voyage du Nigéria a été mis à jour et oblige désormais les voyageurs dans le pays à pré-réserver un test PCR aux jours 2 et 7 et à soumettre un résultat de test COVID-19 négatif, qui doit être effectué deux jours avant le départ.

Les nouvelles exigences de voyage stipulent que « la réservation et le prépaiement pour les tests PCR COVID-19 des jours 2 et 7 sont toutes des exigences essentielles pour les voyages ».

Ce sont les premiers cas connus de la variante Omicron dans NigeriaLe communiqué dit.
Les Pays-Bas affirment que la variante Omicron était déjà dans le pays plus tôt que prévu
Canada Le Nigéria a également ajouté À la liste des pays interdits d’entrée, d’autres pays ont été ajoutés, notamment l’Égypte et le Malawi.

Les ressortissants étrangers qui ont séjourné dans l’un de ces pays au cours des 14 derniers jours se sont vu refuser l’entrée au Canada, selon les nouvelles mesures frontalières, en plus des pays d’Afrique australe déjà sur la liste des personnes interdites.

Les responsables canadiens de la santé ont déclaré que cinq cas du type confirmé au Canada avaient des antécédents de voyage en provenance du Nigéria.

READ  Les animaux de la ferme des héros sauvent un ami poulet du faucon dans une vidéo sauvage

L’Indonésie avait précédemment interdit l’arrivée d’étrangers qui s’étaient rendus au Nigeria, en Afrique du Sud, au Botswana, en Namibie, au Zimbabwe, au Lesotho, au Mozambique et à Eswatini au cours des 14 derniers jours, tout en ordonnant une quarantaine obligatoire de 14 jours pour les citoyens qui avaient passé du temps dans ces pays. . .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *