Un tiers du vin français perdu après un refroidissement rare est d’horribles drapeaux | France

Les températures de gel rares ont dévasté de nombreuses vignes et cultures fruitières à travers la France, avec près d’un tiers de la production viticole française d’une valeur d’environ 2 milliards de b (7 1,7 milliard) de ventes perdues cette année, ce qui suscite des inquiétudes quant à la crise climatique.

“C’est probablement la plus grande catastrophe agricole du début du 21ème siècle”, a déclaré cette semaine le ministre français de l’Agriculture Julian Denormandi, déclarant le gouvernement “catastrophe agricole” et se préparant à un financement d’urgence.

Une vague uniforme de givre et de neige a frappé soudainement après le temps chaud, aggravant les dégâts. La chaleur a encouragé les vignes et les arbres fruitiers à pousser plus tôt que d’habitude, seulement pour se faner par le froid soudain.

L’AFP estime que l’AFP perdra au moins un tiers de sa production viticole française car certaines des principales régions viticoles françaises sont menacées d’extinction.

La dévastation a frappé le Bordeaux français, y compris la Bourgogne, la vallée du Rhin et la Provence, endommageant les vignes, mais aussi les kiwis, les abricots, les pommes et autres producteurs de fruits, et les cultures telles que la betterave et le colza.

Les vignerons se sont battus pendant plusieurs nuits pour sauver les vignes, essayant de réchauffer les champs en allumant des milliers de petits feux et bougies près des vignes et des arbres. Cela a créé une vue inhabituelle du ciel nocturne brûlant avec une rangée de flammes entre les drapeaux.

Le président Emmanuel Macron a tweeté une photo de vignobles brûlés à la lueur des bougies, exprimant son soutien aux agriculteurs qui, selon lui, se battraient “après la nuit” pour protéger les cultures.

Michael-Henry Rotte a allumé des bougies pendant plusieurs nuits pour protéger ses vignobles biodynamiques de 9 hectares (22 acres) autour d’Arbois dans le Jura, dans l’est de la France. Mais des gelées sévères, suivies de gelées, ont détruit les premières pousses des vignes.

«Nous avons acheté de grandes bougies – comme de grands pots de peinture remplis de cire – nous les avons placées entre les drapeaux et avons couru les allumer à 2 heures du matin», a-t-il déclaré.

«Il y avait encore des pousses vertes, mais la neige est arrivée. C’était dévastateur. Actuellement, nous voyons 100% de perte dans la récolte de cette année. Nous savons dans un mois si quelque chose survit. Nous vivons près de la nature, nous avons l’habitude de faire face à changement climatique, mais en 2017 et 2019 Nous avons été en proie à des années de froid, et tous les deux ans, cela se produit, et le temps passe de très chaud à très froid et rapide, ce qui soulève des questions sur le changement climatique.

Le vignoble Grand Crew de Chablis en Bourgogne, France dans une bonne année. Photo: Konstantin Kalishko / Alami

Rotte produit généralement jusqu’à 30 000 bouteilles par an, mais ne devrait pas en produire cette année.

Il a dit: «Covit-19 et le verrouillage avaient l’impression que le temps s’était déjà arrêté, nous étions dans un autre monde. Nous perdons les liens sociaux, [and] Les clients qui viennent chez nous. À l’époque, les drapeaux étaient toujours en place, mais maintenant ils ont été arrêtés. “

Thomas Montagne, président de la Fédération européenne des producteurs indépendants d’alcool et producteur à Luperon, dans le sud de la France, a déclaré: «Il y a un sentiment de déception car les vignerons français ont déjà été durement touchés par les écluses des criques et les fermetures de bars et de restaurants. Les producteurs indépendants ont été gravement touchés par l’annulation des expositions de vin en raison du gouvernement. Les exportations internationales ont également été affectées; Nous sommes déjà affectés par les tarifs sur le vin français imposés par l’ancien président américain Donald Trump. “

Il a dit que les vignerons se sont sentis “choqués et attristés”.

READ  Amnistie centrale - L'Algérie libère des dizaines d'activistes après la grâce présidentielle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *