Un tribunal algérien condamne l’ex-ministre de la Culture à des peines de prison pour corruption – Middle East Monitor

L’agence de presse algérienne (APS) a rapporté que le tribunal Sidi Mohammed d’Alger a condamné hier l’ancien ministre de la Culture Khaleda Toumi à six ans de prison et à une amende de 200 000 dinars (1 430 dollars).

Toumi était le ministre le plus ancien sous feu le président Abdelaziz Bouteflika. Il a occupé le portefeuille de la Culture entre 2002 et 2014.

Le même tribunal a également condamné l’ancien responsable du ministère Abdelhamid Blidia à quatre ans de prison et à une amende de 200 000 dinars (1 430 $).

Abdelhakim Miloud, l’ancien directeur culturel de la province de Tlemcen, a été condamné à deux ans de prison et à une amende de 100 000 dinars (715 $).

L’APS a déclaré que le tribunal avait rendu son verdict contre l’ancien ministre et ses responsables pour « abus de pouvoir, faveurs indues et détournement de fonds publics, en particulier détournement de fonds lors d’événements culturels » alors qu’il était ministre.

Les événements incluent « Algérie, capitale de la culture arabe » en 2007, « Festival africain » en 2009 et « Tlemcen, capitale de la culture islamique » en 2011.

Les jugements sont préliminaires et susceptibles d’appel.

En novembre 2019, Toumi est devenu le premier haut responsable à être emprisonné sous le régime du président Bouteflika.

Lire : L’Algérie suspend la participation académique aux événements et presse marocains

READ  L'arrivée d'Adeyinka complète le camp des Super Eagles B

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.