Un vlogueur algérien condamné à deux mois de prison pour avoir embrassé des gens dans la rue

Un Algérien a récemment été reconnu coupable de comportement indécent et condamné à deux mois de prison pour avoir serré des personnes au hasard dans la rue afin de répandre la paix et la positivité.

Mohamed Ramzi, un vlogueur algérien de 30 ans, a suscité l’indignation dans son pays d’origine l’été dernier lorsqu’il a publié une vidéo TikTok inspirée d’un vlogueur européen populaire connu pour ses expériences sociales, comme serrer dans ses bras des gens au hasard dans la rue. Ces scènes ont suscité l’indignation et la condamnation du public, le genre de chose qui est ouvertement mal vue en Algérie, et les excuses de Mohamed n’ont pas fait grand-chose pour mettre un terme aux accusations immédiates portées contre lui. L’année dernière, un tribunal l’a déclaré non coupable de toutes les accusations, mais après que les avocats ont fait appel de la décision, son affaire a été renvoyée devant le Conseil judiciaire algérien, qui l’a cette fois déclaré coupable.

Photo: Anastasia Schlier/Unsplash

Les procureurs l’ont accusé d’indécence pour un extrait de l’étreinte publique de Ramji et d’« indécence » pour une autre vidéo montrant deux femmes en jupes courtes, dont l’une avait un tatouage. Selon le jugement du tribunal, Mohammad Ramsi doit purger deux mois de prison et payer une amende de 5 millions de dinars (37 000 dollars).

Après que ses vidéos aient provoqué un tollé en Algérie, Mohamed Ramsi s’est excusé, affirmant qu’il souhaitait uniquement répandre la paix et l’amour à travers ses vidéos. Malheureusement, cela n’a satisfait ni ses critiques ni les juges.

READ  Le football français envisage de remettre à Lewandowski le Ballon d'Or 2020.

Source: Al-Aïn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *