Une association française présente le mot « Will », le premier SDF du Métaverse

L’annonce d’aujourd’hui sur Tabla met en lumière une entreprise qui se démarque des autres. Le gagnant du jour est « Will » d’Entourage pour TBWA / Paris.

Le métaverse est considéré comme une nouvelle frontière dans le divertissement et le marketing. Malgré tout cela, c’est une extension du monde réel. Pour illustrer l’idée que nous ne pouvons pas nous retirer complètement dans le métaverse pour éviter les problèmes du monde réel, j’ai créé Will, le premier sans-abri du métaverse.

L’annonce note qu’avec des personnes qui achètent déjà des centaines de milliers de livres de biens et d’articles virtuels, il est toujours nécessaire de s’attaquer à la réalité de l’itinérance. Il marque la fin des dispositifs français d’hébergement d’urgence pour les personnes précaires, qui se tiennent chaque année le 31 mars.

Du coup, le Réseau Entourage – qui compte 150 000 citoyens – tire la sonnette d’alarme sur la « crise de fraternité sans précédent en France » avec le mot « Will » destiné à se faire le porte-parole des personnes en situation de précarité.

Les sept millions de personnes isolées en France – un pays qui a inscrit le mot « fraternité » dans son logo sans vraiment le comprendre – se taisent, a déclaré Jean-Marc Potdevin, co-fondateur du Réseau Entourage. Ils ne font pas semblant. Ils sont invisibles et solitaires, ils sont simplement ignorés. Rendons notre dignité en vivant avec eux une véritable relation d’entreprise.

300 000 personnes vivent sans domicile en France, et 85% d’entre elles déclarent se sentir rejetées par les passants. Et seuls 26% des Français déclarent parler à des personnes sans domicile. La nouvelle campagne vise à rétablir les relations sociales dans le monde réel avant de les abandonner dans le monde virtuel.

READ  Hrithik Roshan rend visite au Consulat général de France à Bombay. image

La campagne consiste en un court métrage expliquant à la fois le concept de métavers et sa comparaison avec la dure réalité endormie de la vie. Il est également prévu d’avoir une composante sociale et comprendra des entretiens avec des personnes qui ont vécu (ou ont vécu) l’itinérance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.