UNHCR Niger Update Agades : Réfugiés et demandeurs d’asile à Agades, juin 2021 – Niger

Le Niger est devenu une plaque tournante majeure pour les mouvements mixtes au nord de la Libye, de l’Algérie et de la Méditerranée, tandis qu’un grand nombre de personnes fuient la Libye ou sont expulsées d’Algérie vers le territoire nigérian.

L’Opération du HCR au Niger ouvrira un nouveau bureau à Agades en 2017 pour mesurer sa capacité opérationnelle et répondre à ceux qui ont besoin d’une protection internationale au sein des flux migratoires mixtes.

En réponse à la situation humanitaire et sécuritaire complexe en Libye, le Niger devient de plus en plus une destination alternative pour la sécurité, notamment pour les demandeurs d’asile et les réfugiés qui ne parviennent pas à atteindre l’Europe.

Environnement fonctionnel

Le Niger est situé dans une zone géopolitiquement importante qui relie le désert du Sahara au Sahel et à l’Afrique centrale occidentale. Le pays est devenu une plaque tournante majeure pour les mouvements mixtes au nord de la Libye, de l’Algérie et de la Méditerranée, tandis qu’un grand nombre de personnes fuient la Libye ou sont expulsées d’Algérie vers le territoire nigérian.

Stratégie fonctionnelle

L’objectif principal du HCR est d’assurer la protection, l’assistance et l’asile des personnes ayant besoin d’une protection internationale. Par conséquent, le HCR investit dans le renforcement structurel du système d’asile nigérian et met en œuvre toutes les mesures nécessaires pour soutenir et assister les bénéficiaires dans la région. De plus, le HCR assiste les personnes dans son mandat et vise à trouver des solutions durables telles que la réinstallation, l’intégration sur place ou le retour automatique dans leur pays d’origine si les conditions de sécurité le permettent. Des voies juridiques complémentaires telles que le regroupement familial, les visas d’études ou les expulsions humanitaires sont également explorées.

READ  Marica Corybet perd la naissance de son fils pour aider les Wallabies à battre la France

4 juin 2021 ; L’UNHRC et ses alliés ont identifié et enregistré par biométrie 1 231 personnes ayant besoin de la sécurité internationale. Selon le HCR, 89 % de la population soudanaise est soudanaise. 53 % de la population totale ont obtenu le statut de réfugié au Niger ou ailleurs, tandis que 47 % sont des demandeurs d’asile ; 67 % sont des hommes, 8 % sont des femmes et 25 % sont des enfants de moins de dix-huit ans.

Les plus vulnérables sont actuellement hébergés dans 6 maisons d’hôtes à Agades tout en recevant une réponse et une assistance sécuritaires, tandis qu’une autre est détenue dans un centre humanitaire construit à la périphérie de la ville.

Le HCR et ses partenaires fournissent nourriture, eau, assainissement, hygiène, éducation et tous les services à tous les réfugiés et demandeurs d’asile vivant dans des maisons d’hôtes, des centres humanitaires et les personnes les plus vulnérables de la communauté d’accueil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *