Comité directeur algérien chargé de poursuivre la réconciliation palestinienne – Middle East Monitor

L’homme d’affaires palestinien Monif al-Masri a déclaré dimanche qu’un comité dirigé par l’Algérie avait été formé pour mettre en œuvre la réconciliation palestinienne. Le groupe se réunira après la réunion de la Ligue arabe en Algérie le mois prochain.

« Ce groupe comprend également l’Egypte, le Qatar et l’Arabie saoudite », a expliqué Al-Masri dans un communiqué de presse. Quatorze factions palestiniennes ont signé un accord de réconciliation parrainé par le président algérien Abdel-Majid Debon, a-t-il dit, soulignant que ces pays devraient mettre en œuvre les termes de l’accord conclu à Alger la semaine dernière, visant à mettre fin à la division palestinienne initiale. En 2007.

L’accord soulignait l’importance d’organiser des élections parlementaires et présidentielles en Cisjordanie occupée, à Jérusalem et à Gaza dans un délai d’un an. Dans le même temps, il stipulait que les élections pour un Conseil national palestinien avec une représentation proportionnelle complète auraient lieu dans un délai d’un an. L’Algérie se dit prête à accueillir une conférence du Conseil national palestinien.

Les secrétaires généraux des factions palestiniennes ont souligné l’importance d’établir et de rétablir l’OLP en tant que mécanisme pour réaliser l’unité nationale et le partenariat politique. Les signataires ont déclaré que toutes les ressources palestiniennes devraient être mises en commun pour mettre en œuvre des projets de reconstruction et renouveler les infrastructures afin de renforcer la résilience palestinienne contre l’occupation israélienne.

Hamas : « Le Fatah ne devrait pas écouter les conseils des États-Unis et d’Israël pour promouvoir la réconciliation palestinienne »

READ  L'Union africaine s'opposera au nouveau statut d'observateur d'Israël : rapport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.