Le procès d’un responsable syndical de l’ère Bouteflika reporté pour corruption – Middle East Monitor

Un tribunal d’Alger a reporté le procès d’un haut responsable syndical de l’ère Bouteflika pour corruption. Cependant, le procès d’Abdelmadjid Sid Saïd débutera le 31 octobre.

Selon l’avocat, qui n’a pas souhaité être nommé, l’ajournement était à la demande de l’équipe de défense. Il semble que l’accusé souffre de problèmes de santé depuis un certain temps et qu’il soit hospitalisé.

Au moment d’écrire ces lignes, les autorités n’ont publié aucune déclaration à cet égard.

Said et ses deux fils ont été arrêtés en mai pour des accusations de corruption impliquant la compagnie pétrolière publique Sonatrac et l’opérateur de téléphonie mobile Mobilis.

Il est l’ancien secrétaire général du plus grand syndicat d’Algérie, l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), et a occupé ce poste entre 1997 et 2019. Il compte 2,3 millions de membres dans divers secteurs, y compris les ministères et le gouvernement. entreprises privées, ainsi que le secteur privé.

L’ancien responsable était connu comme l’un des plus grands partisans de Bouteflika. Il a quitté la tête de l’UGTA en juin 2019, à la suite d’un soulèvement populaire qui a renversé Bouteflika en avril de la même année.

La justice algérienne a prononcé des peines de prison pour corruption contre plusieurs anciens responsables du régime Bouteflika, dont les anciens premiers ministres Ahmed Ouahia et Abdelmalek Sellal, ainsi que des ministres, des gouverneurs et des hommes d’affaires. D’autres officiers font l’objet d’une enquête.

Selon: En Algérie, le frère de l’ancien président a été condamné à 8 ans de prison

READ  La France empêche certains responsables libanais d'entrer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.