Liberté religieuse : le département d’État américain ajoute l’Algérie à sa liste spéciale de surveillance

La Commission américaine sur la liberté religieuse internationale a exhorté le Département d’État américain à ajouter l’Algérie à sa liste de surveillance spéciale pour avoir commis et toléré de graves violations de la liberté de religion.

Ces dernières années, les autorités algériennes sont devenues de plus en plus hostiles aux minorités religieuses, fermant de force de nombreuses églises protestantes et poursuivant les musulmans ahmadiyyas pour rassemblement sans reconnaissance officielle à des fins de culte, selon un communiqué de l’USCIRF.

La Commission américaine affirme que les tribunaux algériens appliquent de plus en plus les lois algériennes contre le blasphème et le prosélytisme, ciblant les chrétiens, les musulmans et les libres penseurs.

L’Algérie continue d’intensifier sa persécution continue des minorités religieuses. Le gouvernement a systématiquement réprimé la communauté protestante évangélique. Le gouvernement algérien discrimine davantage les minorités musulmanes sunnites non alignées, telles que les musulmans chiites et ahmadis, qui insistent souvent sur le fait qu’elles ne sont pas musulmanes.

L’USCIRF (USCIRF) est un organisme gouvernemental fédéral indépendant et bipartite créé par le Congrès pour surveiller, analyser et signaler les violations religieuses à l’étranger.

L’USCIRF fait des recommandations de politique étrangère au président, au secrétaire d’État et au Congrès pour empêcher la persécution religieuse et promouvoir la liberté de religion et de conviction.

READ  US Naval Forces Africa, US Coast Guard Algeria, Alger > US Navy > News-Stories

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.