Le Hamas félicite l’Algérie, le Nigeria et l’Afrique du Sud pour s’être opposés à l’octroi du statut d’observateur à l’UA

Le mouvement palestinien anti-Hamas a félicité l’Algérie et les deux États non arabes de l’Union africaine (UA), le Nigeria et l’Afrique du Sud, pour avoir fait appel contre la décision du continent d’accorder le statut d’observateur au régime «colonial» à Tel-Aviv.

« Nous condamnons fermement le soutien de tout pays, en particulier d’un pays arabe, pour l’octroi du statut d’observateur au sein de l’UA à l’adversaire israélien », a déclaré dimanche Moussa Mohammed Abu Marzouk, membre du bureau politique du Hamas, dans un tweet.

Il a écrit : « Nous saluons nos frères algériens, le Nigeria et l’Afrique du Sud », et a appelé tous les pays africains à « s’opposer à l’octroi de ce statut à une alternative coloniale ».

Le 22 juillet, Israël a soumis une lettre de confiance pour rejoindre l’UA en tant qu’observateur, suscitant la réaction de colère des partisans palestiniens contre l’occupation du régime après près de 20 ans de campagne. Israël, l’ancienne organisation de l’unité africaine, a détenu l’organisation jusqu’en 2002, date à laquelle elle a été dissoute et remplacée par l’UA.

Cependant, le ministre algérien des Affaires étrangères Ramdn Lamamra a déclaré vendredi que le Conseil exécutif de l’UA avait décidé de reporter la décision finale sur l’octroi du statut d’observateur à Israël dans le cadre panafricain jusqu’au sommet de l’UA en février 2022.

READ  La police marocaine arrête un individu lié à un réseau criminel en Algérie

Dimanche, le Hamas a salué la décision de reporter l’approbation du statut d’observateur d’Israël au sein de l’Union africaine.

« La décision du Conseil exécutif de l’UA de prendre la décision finale d’accorder le statut d’observateur au régime d’observateurs est un pas dans la bonne direction », a déclaré Passem Naim, chef du bureau des relations internationales du Hamas, dans un communiqué.

« Le Hamas espère que l’Union africaine résoudra le problème en rejetant le corps du régime sioniste lors de son prochain sommet, en particulier parce que l’Afrique a une longue histoire de lutte contre le colonialisme et le racisme et soutient les Palestiniens dans leur lutte pour l’indépendance et la libération », a déclaré Naim.

Un haut responsable du Hamas a appelé le régime israélien à intensifier ses efforts diplomatiques pour empêcher l’Autorité palestinienne de fusionner avec l’UA et à utiliser la solidarité des pays africains avec les territoires palestiniens.

Les experts disent que la nouvelle position d’observateur d’Israël est considérée comme faisant partie de la campagne en cours du régime de Tel-Aviv pour normaliser les relations en Afrique.

De nombreux pays africains, dont le Botswana, l’Afrique du Sud, la Namibie et l’Algérie, se sont déjà opposés à la reconnaissance d’Israël.

Ils disent que l’UA n’a pas consulté les États membres et que la décision va à l’encontre du soutien de l’organisme à la cause palestinienne.

La langue pro-palestinienne figure généralement dans les rapports présentés lors des sommets annuels de l’UA. La Palestine a déjà le statut d’observateur auprès de l’Union africaine.

Le mois dernier, un groupe d’avocats, de chercheurs et de militants internationaux a porté plainte auprès de la Commission africaine des droits de l’homme et des droits de l’homme, condamnant la récente décision de l’Union africaine d’accorder à Israël le statut d’observateur dans le camp régional et appelant à son annulation.

READ  L'Algérie rappelle son ambassadeur en France | Horaires de Canberra

« Les violations des droits humains commises par Israël sont contraires à l’esprit et au but de la Charte de l’Union africaine, d’autant plus qu’Israël a illégalement occupé la Palestine en violation de ses obligations internationales et de nombreuses résolutions de l’ONU », indique le document.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *