Préparer une présence commerciale européenne en orbite terrestre basse

Science et exploration

09/11/2023
3776 Vues
51 Aime

Lors du Sommet spatial de l’Agence spatiale européenne à Séville, en Espagne, l’ESA, Airbus et Voyager Space ont signé un protocole d’accord pour la station spatiale Starlab.

L’accord expose l’intention des parties de promouvoir le développement scientifique et technologique et la coopération en matière d’exploration dans des destinations en orbite terrestre basse autres que la Station spatiale internationale.

La collaboration se concentrera dans un premier temps sur l’exploration des opportunités d’accès à l’espace pour l’Europe via la station spatiale Starlab. Ceux-ci peuvent inclure :

Le directeur général de l’ESA, Joseph Aschbacher, le président de Voyager Space, Mathieu Cota, et le responsable des systèmes spatiaux d’Airbus, Jean-Marc Nasr, ont signé le mémorandum lors du sommet spatial de l’ESA à Séville.
  • Accès à la station spatiale Starlab pour l’Agence spatiale européenne et ses États membres, pour les missions d’astronautes et les activités de recherche ainsi que le développement commercial.
  • Contributions aux projets de recherche dans les missions à venir, utilisant la technologie européenne et faisant progresser la science européenne – de la robotique avancée et de l’intelligence artificielle aux sciences de la vie et plus encore.
  • Création d’un système complet « de bout en bout » avec la station spatiale Starlab comme destination en orbite terrestre basse et un système européen de transport de fret et d’équipage développé par l’ESA.
L’astronaute de l’ESA Andreas Mogensen dans le laboratoire Columbus de la Station spatiale internationale

Les astronautes européens se rendent à la Station spatiale internationale depuis plus de 20 ans, permettant aux scientifiques européens d’accéder à l’environnement en apesanteur via le laboratoire Columbus de l’ESA.

Le protocole d’accord signé reflète l’ambition de l’ESA d’assurer une transition en douceur de la Station spatiale internationale vers l’exploitation durable des infrastructures humaines et robotiques en orbite terrestre basse après 2030, notamment par le biais de services commerciaux.

READ  Le budget royal de la Thaïlande fait face à de rares appels à des coupes au Parlement

« L’ESA apprécie l’initiative industrielle transatlantique pour la station spatiale commerciale Starlab et le potentiel que sa forte empreinte européenne recèle pour des contributions industrielles et institutionnelles européennes significatives et pour l’utilisation de la station spatiale commerciale Starlab », a déclaré le directeur général de l’ESA, Joseph Aschbacher. « Nos équipes sont impatientes de travailler en étroite collaboration avec les équipes de Starlab ici en Europe et aux États-Unis. »

« Cet accord avec l’ESA est essentiel alors que nous continuons à renforcer la coopération spatiale internationale et à progresser vers le succès de l’ISS avec Starlab », a déclaré Matthew Cotta, président de Voyager Space. « Nous sommes impatients de travailler avec Airbus et l’ESA pour étendre l’empreinte de l’Europe dans l’espace et garantir qu’ils restent leaders dans la nouvelle génération d’exploration spatiale commerciale. »

Vaisseau spatial Orion lors de la mission Artemis I, soutenu par le module de service européen

« Chez Airbus, nous sommes très heureux que l’ESA continue de regarder vers l’avenir et de manifester un tel intérêt pour Starlab », a déclaré Mike Schoellhorn, PDG d’Airbus. Un partenariat réussi entre l’ESA et Airbus dans le développement et l’exploitation d’une large gamme d’engins spatiaux avec et sans pilote.

Dans le passé, Airbus a fourni à l’ESA des engins spatiaux emblématiques tels que le module Columbus de la Station spatiale internationale, cinq véhicules de transport robotisés qui ont volé vers la Station spatiale internationale et, plus récemment, le module de service européen Orion, la contribution de l’Europe aux missions Artemis de la NASA. vers la Lune. .

À propos de Starlab

Starlab est une station spatiale commerciale destinée à succéder à la Station spatiale internationale. La station spatiale sera développée, construite, détenue et exploitée par Starlab Space, une coentreprise entre Airbus et Voyager Space. Starlab devrait être lancé en 2028 et les opérations commerciales devraient commencer en 2029.

READ  Feliti Teo a été nommé nouveau Premier ministre de Tuvalu après que les élections ont évincé un partisan de Taiwan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *